PHARMACIE DU CENTRE

32 rue Jeanne d'Harcourt
80300 ALBERT
Somme
Hauts De France
France
Du lundi au vendredi 8h30 - 19h00 non stop Le samedi 8h30 - 17h00 non stop Fermé le dimanche


phone
Apotekisto projette les services de votre pharmacie sur internet Labodata le catalogue produits des laboratoires pour les pharmacies en ligne
Présentation
Modifier Secteur d’activité : Pharmacies

Description: Cette entreprise n’a pas encore complété sa présentation. Elle sera probablement effectuée prochainement.

Publications
  • Les troubles du sommeil et les traitements disponibles
    Information

    Le sommeil est une fonction vitale pour notre corps et notre cerveau. Cependant, de nombreuses personnes souffrent de troubles du sommeil qui perturbent leur quotidien. Dans cet article, nous allons explorer les différents types de troubles du sommeil et les traitements disponibles pour les contrer.

    ☞ Insomnie
    L'insomnie est le trouble du sommeil le plus courant. Elle se caractérise par des difficultés à s'endormir ou à rester endormi. Les causes de l'insomnie sont variées, allant du stress aux problèmes de santé.
    Traitement : Les traitements de l'insomnie incluent des modifications du mode de vie (hygiène du sommeil), des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments tels que les hypnotiques.

    ☞ Syndrome des jambes sans repos (SJSR)
    Le SJSR provoque un besoin irrésistible de bouger les jambes, généralement en raison d'inconfort ou de sensations désagréables. Ce trouble peut entraîner des difficultés à s'endormir et un sommeil non réparateur.
    Traitement : Le traitement du SJSR repose principalement sur la gestion des symptômes, incluant les médicaments dopaminergiques, les anticonvulsivants, les benzodiazépines et les opioïdes à faible dose.

    ☞ Apnée du sommeil
    L'apnée du sommeil est un trouble dans lequel la respiration est interrompue de manière répétée pendant le sommeil. Il existe deux types principaux d'apnée du sommeil : l'apnée obstructive et l'apnée centrale.
    Traitement : Les traitements de l'apnée du sommeil incluent l'utilisation d'un appareil à pression positive continue (CPAP), les dispositifs d'avancement mandibulaire, la perte de poids et, dans certains cas, la chirurgie.

    ☞ Narcolepsie
    La narcolepsie est un trouble neurologique qui perturbe la capacité à contrôler le sommeil et l'éveil. Elle se manifeste par une somnolence excessive en journée et des attaques de sommeil soudaines.
    Traitement : Les médicaments stimulants, tels que le Modafinil et les amphétamines, ainsi que les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRSN) sont utilisés pour traiter la narcolepsie.

    ☞ Parasomnies
    Les parasomnies sont des comportements anormaux qui se produisent pendant le sommeil, tels que le somnambulisme, les terreurs nocturnes et les cauchemars.
    Traitement : Le traitement des parasomnies dépend de la gravité et de la fréquence des symptômes. Les approches incluent des modifications du mode de vie, des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments comme les benzodiazépines.

    En conclusion, les troubles du sommeil sont variés et peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour évaluer et diagnostiquer le type de trouble du sommeil dont vous souffrez. Une fois le diagnostic posé, il est possible d'explorer les traitements adaptés pour améliorer votre sommeil et votre bien-être général.

    N'oubliez pas que chaque individu est unique et que les traitements qui fonctionnent pour une personne peuvent ne pas être adaptés pour une autre. Une approche personnalisée et multidisciplinaire est souvent la clé pour gérer efficacement les troubles du sommeil. De plus, il est important de rester informé des nouvelles recherches et avancées dans le domaine du sommeil pour bénéficier des meilleures options de traitement disponibles.

    Votre pharmacien peut vous aider et vous guider dans les différentes options qui vous aideront à dépister les troubles éventuels du sommeil et leur traitement.
    N'hésitez pas à le consulter dans le cadre d'un entretien pharmaceutique.

    Le sommeil est une fonction vitale pour notre corps et notre cerveau. Cependant, de nombreuses personnes souffrent de troubles du sommeil qui perturbent leur quotidien. Dans cet article, nous allons explorer les différents types de troubles du sommeil et les traitements disponibles pour les contrer.

    ☞ Insomnie
    L'insomnie est le trouble du sommeil le plus courant. Elle se caractérise par des difficultés à s'endormir ou à rester endormi. Les causes de l'insomnie sont variées, allant du stress aux problèmes de santé.
    Traitement : Les traitements de l'insomnie incluent des modifications du mode de vie (hygiène du sommeil), des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments tels que les hypnotiques.

    ☞ Syndrome des jambes sans repos (SJSR)
    Le SJSR provoque un besoin irrésistible de bouger les jambes, généralement en raison d'inconfort ou de sensations désagréables. Ce trouble peut entraîner des difficultés à s'endormir et un sommeil non réparateur.
    Traitement : Le traitement du SJSR repose principalement sur la gestion des symptômes, incluant les médicaments dopaminergiques, les anticonvulsivants, les benzodiazépines et les opioïdes à faible dose.

    ☞ Apnée du sommeil
    L'apnée du sommeil est un trouble dans lequel la respiration est interrompue de manière répétée pendant le sommeil. Il existe deux types principaux d'apnée du sommeil : l'apnée obstructive et l'apnée centrale.
    Traitement : Les traitements de l'apnée du sommeil incluent l'utilisation d'un appareil à pression positive continue (CPAP), les dispositifs d'avancement mandibulaire, la perte de poids et, dans certains cas, la chirurgie.

    ☞ Narcolepsie
    La narcolepsie est un trouble neurologique qui perturbe la capacité à contrôler le sommeil et l'éveil. Elle se manifeste par une somnolence excessive en journée et des attaques de sommeil soudaines.
    Traitement : Les médicaments stimulants, tels que le Modafinil et les amphétamines, ainsi que les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRSN) sont utilisés pour traiter la narcolepsie.

    ☞ Parasomnies
    Les parasomnies sont des comportements anormaux qui se produisent pendant le sommeil, tels que le somnambulisme, les terreurs nocturnes et les cauchemars.
    Traitement : Le traitement des parasomnies dépend de la gravité et de la fréquence des symptômes. Les approches incluent des modifications du mode de vie, des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments comme les benzodiazépines.

    En conclusion, les troubles du sommeil sont variés et peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour évaluer et diagnostiquer le type de trouble du sommeil dont vous souffrez. Une fois le diagnostic posé, il est possible d'explorer les traitements adaptés pour améliorer votre sommeil et votre bien-être général.

    N'oubliez pas que chaque individu est unique et que les traitements qui fonctionnent pour une personne peuvent ne pas être adaptés pour une autre. Une approche personnalisée et multidisciplinaire est souvent la clé pour gérer efficacement les troubles du sommeil. De plus, il est important de rester informé des nouvelles recherches et avancées dans le domaine du sommeil pour bénéficier des meilleures options de traitement disponibles.

    Votre pharmacien peut vous aider et vous guider dans les différentes options qui vous aideront à dépister les troubles éventuels du sommeil et leur traitement.
    N'hésitez pas à le consulter dans le cadre d'un entretien pharmaceutique.


    Publié le 09/06/2023
  • Prévenir et traiter les allergies saisonnières
    Actualité

    Les allergies saisonnières, également appelées rhinites allergiques ou rhumes des foins, touchent de nombreuses personnes chaque année. Ces réactions allergiques sont généralement causées par les pollens de diverses plantes en période de floraison. Voici quelques conseils pour prévenir et traiter efficacement les allergies saisonnières et leurs symptômes associés.

    🤧 Informez-vous sur les pollens
    Pour prévenir les allergies saisonnières renseignez-vous sur les périodes de pollinisation des plantes de votre région. Consultez les bulletins de prévision des niveaux de pollen diffusés au quotidien à la télévision pour vous tenir informé des jours où les risques d'allergie sont élevés.

    🤧 Limitez votre exposition aux pollens
    Lorsque les niveaux de pollen sont élevés, essayez de rester à l'intérieur autant que possible et de garder les fenêtres et les portes fermées. Utilisez un purificateur d'air avec un filtre HEPA pour éliminer les allergènes de l'air intérieur.

    🤧 Adoptez une bonne hygiène
    Lavez-vous les mains et douchez-vous régulièrement, surtout après être rentré de l'extérieur, pour aider à éliminer les allergènes de la peau et des cheveux. Changez de vêtements après une exposition à l'extérieur pour minimiser la propagation des pollens dans votre maison.

    🤧 Portez des lunettes de soleil
    Les lunettes de soleil aident à protéger les yeux des particules de pollen et à réduire les démangeaisons et les irritations oculaires.

    🤧 Privilégiez les traitements en vente libre
    Les antihistaminiques, les décongestionnants et les corticostéroïdes en vente libre peuvent aider à soulager les symptômes des allergies saisonnières. Consultez votre pharmacien pour choisir le traitement le plus adapté à vos besoins et respectez les posologies indiquées.

    🤧 Essayez les traitements naturels
    Certaines personnes trouvent un soulagement avec des remèdes naturels, tels que le rinçage nasal avec une solution saline, l'aromathérapie avec des huiles essentielles, ou la prise de suppléments de quercétine ou de probiotiques.

    🤧 Consultez un médecin ou un allergologue
    Si vos symptômes sont sévères, persistants ou si les traitements en vente libre ne suffisent pas, consultez un médecin ou un allergologue. Ils pourront vous prescrire des traitements plus puissants ou vous orienter vers une immunothérapie pour vous aider à mieux gérer vos allergies.

    En conclusion les allergies saisonnières peuvent être désagréables et perturber votre quotidien. En suivant ces conseils de prévention et de traitement, vous pourrez mieux faire face aux symptômes et profiter pleinement de la belle saison. N'hésitez pas à consulter votre pharmacien pour obtenir des conseils personnalisés et adaptés à votre situation.

    Les allergies saisonnières, également appelées rhinites allergiques ou rhumes des foins, touchent de nombreuses personnes chaque année. Ces réactions allergiques sont généralement causées par les pollens de diverses plantes en période de floraison. Voici quelques conseils pour prévenir et traiter efficacement les allergies saisonnières et leurs symptômes associés.

    🤧 Informez-vous sur les pollens
    Pour prévenir les allergies saisonnières renseignez-vous sur les périodes de pollinisation des plantes de votre région. Consultez les bulletins de prévision des niveaux de pollen diffusés au quotidien à la télévision pour vous tenir informé des jours où les risques d'allergie sont élevés.

    🤧 Limitez votre exposition aux pollens
    Lorsque les niveaux de pollen sont élevés, essayez de rester à l'intérieur autant que possible et de garder les fenêtres et les portes fermées. Utilisez un purificateur d'air avec un filtre HEPA pour éliminer les allergènes de l'air intérieur.

    🤧 Adoptez une bonne hygiène
    Lavez-vous les mains et douchez-vous régulièrement, surtout après être rentré de l'extérieur, pour aider à éliminer les allergènes de la peau et des cheveux. Changez de vêtements après une exposition à l'extérieur pour minimiser la propagation des pollens dans votre maison.

    🤧 Portez des lunettes de soleil
    Les lunettes de soleil aident à protéger les yeux des particules de pollen et à réduire les démangeaisons et les irritations oculaires.

    🤧 Privilégiez les traitements en vente libre
    Les antihistaminiques, les décongestionnants et les corticostéroïdes en vente libre peuvent aider à soulager les symptômes des allergies saisonnières. Consultez votre pharmacien pour choisir le traitement le plus adapté à vos besoins et respectez les posologies indiquées.

    🤧 Essayez les traitements naturels
    Certaines personnes trouvent un soulagement avec des remèdes naturels, tels que le rinçage nasal avec une solution saline, l'aromathérapie avec des huiles essentielles, ou la prise de suppléments de quercétine ou de probiotiques.

    🤧 Consultez un médecin ou un allergologue
    Si vos symptômes sont sévères, persistants ou si les traitements en vente libre ne suffisent pas, consultez un médecin ou un allergologue. Ils pourront vous prescrire des traitements plus puissants ou vous orienter vers une immunothérapie pour vous aider à mieux gérer vos allergies.

    En conclusion les allergies saisonnières peuvent être désagréables et perturber votre quotidien. En suivant ces conseils de prévention et de traitement, vous pourrez mieux faire face aux symptômes et profiter pleinement de la belle saison. N'hésitez pas à consulter votre pharmacien pour obtenir des conseils personnalisés et adaptés à votre situation.


    Publié le 02/06/2023
  • Choisir les bons produits de soins personnels selon votre type de peau et de cheveux !
    Conseil

    Afin de maintenir une peau saine et des cheveux en bonne santé il est crucial de choisir des produits de soins adaptés à vos besoins spécifiques, voici quelques étapes essentielles pour vous aider, votre pharmacien est également à votre disposition pour vous guider dans vos choix.

    ✻  Soins pour la peau :

    1 • Déterminez votre type de peau : Il est important de connaître votre type de peau. Les types de peau courants sont : normale, sèche, grasse, mixte et sensible. Une consultation chez un dermatologue ou en salon d'esthétique peut vous aider à le déterminer avec précision.
    2 • Choisissez des produits adaptés à votre type de peau : Les peaux grasses bénéficieront de produits non comédogènes et matifiants, tandis que les peaux sèches nécessiteront des produits hydratants et nourrissants.
    3 • Analysez la composition des produits : Prenez le temps de lire les étiquettes, évitez les produits contenant des irritants potentiels, tels que les parfums, les colorants et les alcools, surtout si vous avez une peau sensible. Faites aussi attention si vous présentez des allergies en lisant les emballages.

    ✻  Soins pour les cheveux :

    1 • Déterminez votre type de cheveux : Cela vous aidera à choisir les produits capillaires les plus appropriés. Les types de cheveux courants sont : normaux, secs, gras, fins, épais, bouclés, frisés et colorés
    2 • Choisissez des produits capillaires adaptés : Les cheveux secs nécessitent des produits hydratants et nourrissants, tandis que les cheveux gras bénéficieront de produits légers et purifiants.

    Que ce soit pour la peau ou les cheveux suivez ces règles de base :
    Privilégiez les ingrédients naturels et doux : Essayez de choisir des produits contenant des ingrédients naturels et doux, tels que les huiles essentielles, les extraits de plantes et les vitamines. Ils sont généralement moins irritants et plus bénéfiques pour la peau et les cheveux.
    Testez les produits avant de les acheter : Si possible, demandez des échantillons à votre pharmacien ou achetez des formats voyage pour tester les produits.
    Consultez les avis et les recommandations : N'hésitez pas à demander des conseils à votre pharmacien, à vos proches. Cependant, gardez à l'esprit que chaque personne est unique et ce qui fonctionne pour les autres peut ne pas fonctionner pour vous.
    Adaptez votre routine en fonction des besoins de votre peau et de vos cheveux : Votre peau et vos cheveux peuvent changer en fonction des saisons, de votre régime alimentaire, de votre niveau de stress et d'autres facteurs. Il est important d'adapter votre routine de soins personnels en fonction de ces changements pour maintenir une peau et des cheveux sains.
    Soyez patient et persévérant : Lorsque vous essayez de nouveaux produits de soins personnels, il est important de leur donner suffisamment de temps pour voir des résultats. 
    Consultez un professionnel en cas de problèmes persistants : Si malgré l'utilisation de produits adaptés vous rencontrez des problèmes persistants avec votre peau ou vos cheveux, il est essentiel de consulter un dermatologue ou un trichologue (qui étudie les cheveux et le cuir chevelu) pour obtenir des conseils professionnels.

    En résumé, choisir les bons produits  peut sembler compliqué, mais en suivant ces conseils, vous serez en mesure de trouver les produits les mieux adaptés à vos besoins. N'oubliez pas que la clé d'une peau et de cheveux sains réside dans une routine de soins adaptée et l'utilisation de produits de qualité. Si vous avez des questions ou des préoccupations, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien ou un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.

    Afin de maintenir une peau saine et des cheveux en bonne santé il est crucial de choisir des produits de soins adaptés à vos besoins spécifiques, voici quelques étapes essentielles pour vous aider, votre pharmacien est également à votre disposition pour vous guider dans vos choix.

    ✻  Soins pour la peau :

    1 • Déterminez votre type de peau : Il est important de connaître votre type de peau. Les types de peau courants sont : normale, sèche, grasse, mixte et sensible. Une consultation chez un dermatologue ou en salon d'esthétique peut vous aider à le déterminer avec précision.
    2 • Choisissez des produits adaptés à votre type de peau : Les peaux grasses bénéficieront de produits non comédogènes et matifiants, tandis que les peaux sèches nécessiteront des produits hydratants et nourrissants.
    3 • Analysez la composition des produits : Prenez le temps de lire les étiquettes, évitez les produits contenant des irritants potentiels, tels que les parfums, les colorants et les alcools, surtout si vous avez une peau sensible. Faites aussi attention si vous présentez des allergies en lisant les emballages.

    ✻  Soins pour les cheveux :

    1 • Déterminez votre type de cheveux : Cela vous aidera à choisir les produits capillaires les plus appropriés. Les types de cheveux courants sont : normaux, secs, gras, fins, épais, bouclés, frisés et colorés
    2 • Choisissez des produits capillaires adaptés : Les cheveux secs nécessitent des produits hydratants et nourrissants, tandis que les cheveux gras bénéficieront de produits légers et purifiants.

    Que ce soit pour la peau ou les cheveux suivez ces règles de base :
    Privilégiez les ingrédients naturels et doux : Essayez de choisir des produits contenant des ingrédients naturels et doux, tels que les huiles essentielles, les extraits de plantes et les vitamines. Ils sont généralement moins irritants et plus bénéfiques pour la peau et les cheveux.
    Testez les produits avant de les acheter : Si possible, demandez des échantillons à votre pharmacien ou achetez des formats voyage pour tester les produits.
    Consultez les avis et les recommandations : N'hésitez pas à demander des conseils à votre pharmacien, à vos proches. Cependant, gardez à l'esprit que chaque personne est unique et ce qui fonctionne pour les autres peut ne pas fonctionner pour vous.
    Adaptez votre routine en fonction des besoins de votre peau et de vos cheveux : Votre peau et vos cheveux peuvent changer en fonction des saisons, de votre régime alimentaire, de votre niveau de stress et d'autres facteurs. Il est important d'adapter votre routine de soins personnels en fonction de ces changements pour maintenir une peau et des cheveux sains.
    Soyez patient et persévérant : Lorsque vous essayez de nouveaux produits de soins personnels, il est important de leur donner suffisamment de temps pour voir des résultats. 
    Consultez un professionnel en cas de problèmes persistants : Si malgré l'utilisation de produits adaptés vous rencontrez des problèmes persistants avec votre peau ou vos cheveux, il est essentiel de consulter un dermatologue ou un trichologue (qui étudie les cheveux et le cuir chevelu) pour obtenir des conseils professionnels.

    En résumé, choisir les bons produits  peut sembler compliqué, mais en suivant ces conseils, vous serez en mesure de trouver les produits les mieux adaptés à vos besoins. N'oubliez pas que la clé d'une peau et de cheveux sains réside dans une routine de soins adaptée et l'utilisation de produits de qualité. Si vous avez des questions ou des préoccupations, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien ou un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.


    Publié le 19/05/2023
  • Le cancer colorectal : prévention, symptômes et traitements
    Actualité

    Le cancer colorectal, également connu sous le nom de cancer du côlon ou du rectum, est l'un des cancers les plus courants dans le monde. Il est crucial de sensibiliser la population à cette maladie et de promouvoir les mesures de prévention et de dépistage. En voici les causes, les symptômes, les méthodes de prévention et les options de traitement. 

    ❖ Causes et facteurs de risque :

    Le cancer colorectal se développe lorsque des cellules anormales se multiplient dans le côlon ou le rectum, formant une tumeur. Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité de développer cette maladie :

    1. Âge : Le risque de cancer colorectal augmente avec l'âge, en particulier après 50 ans.
    2. Antécédents familiaux : Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal sont plus susceptibles de développer la maladie.
    3. Polypes : Ce sont des excroissances bénignes dans le côlon ou le rectum qui peuvent éventuellement devenir cancéreuses.
    4. Mode de vie : Un régime alimentaire riche en graisses et en viandes rouges, un manque d'activité physique, la consommation excessive d'alcool et le tabagisme sont des facteurs de risque modifiables.

    ❖ Symptômes :

    Les symptômes du cancer colorectal peuvent varier d'une personne à l'autre et dépendent souvent du stade de la maladie. Les symptômes courants sont :
    - Diarrhée, constipation ou alternance entre les deux.
    - Sang dans les selles ou selles noires.
    - Douleurs abdominales, crampes ou ballonnements.
    - Fatigue et faiblesse inhabituelles.
    - Perte de poids inexpliquée.

    ❖ Dépistage et prévention :

    Le dépistage du cancer colorectal est essentiel pour détecter la maladie à un stade précoce, ce qui augmente les chances de réussite du traitement. Les options de dépistage incluent :

    Test immunologique de recherche de sang occulte dans les selles : Ce test détecte la présence de sang dans les selles, ce qui peut indiquer un cancer colorectal. Afin de faciliter l'accès au dépistage des kits sont délivrés en pharmacie depuis octobre 2022. Si vous êtes éligible au dépistage (personnes âgées de 50 à 74 ans), vous recevez une invitation à réaliser ce test gratuitement tous les 2 ans.
    Sigmoïdoscopie : Examen visuel du rectum et du côlon inférieur à l'aide d'un tube flexible muni d'une caméra.
    Coloscopie : Procédure similaire à la sigmoïdoscopie, mais qui examine l'ensemble du côlon.

    Pour prévenir le cancer colorectal, adoptez un mode de vie sain en maintenant un régime alimentaire équilibré, en faisant de l'exercice régulièrement, en évitant le tabac et en limitant la consommation d'alcool. Il est également important de consulter votre médecin pour discuter des options de dépistage adaptées à votre âge et à vos facteurs de risque personnels. La prévention et le dépistage précoce du cancer colorectal sont essentiels pour réduire l'incidence et améliorer les taux de survie.

    ❖ Traitement :

    Le traitement du cancer colorectal dépend du stade de la maladie, de la localisation de la tumeur et de la santé générale du patient. Les options de traitement sont les suivantes :

    1. Chirurgie : L'ablation de la tumeur et des tissus environnants est souvent la première étape du traitement. Dans les stades précoces, il est possible de retirer des polypes lors d'une coloscopie.
    2. Radiothérapie : La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être utilisée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur ou après la chirurgie pour éliminer les cellules cancéreuses restantes.
    3. Chimiothérapie : La chimiothérapie implique l'utilisation de médicaments pour tuer les cellules cancéreuses ou empêcher leur croissance. Elle peut être administrée par voie orale ou intraveineuse et est souvent utilisée en combinaison avec la chirurgie et la radiothérapie.
    4. Immunothérapie : L'immunothérapie stimule le système immunitaire du patient pour combattre le cancer. Ce traitement est généralement réservé aux cancers colorectaux avancés ou récurrents.

    Le cancer colorectal est une maladie grave, mais avec une sensibilisation accrue, un dépistage précoce et des choix de mode de vie sains, il est possible de réduire le risque de développer cette maladie.

     

    Le cancer colorectal, également connu sous le nom de cancer du côlon ou du rectum, est l'un des cancers les plus courants dans le monde. Il est crucial de sensibiliser la population à cette maladie et de promouvoir les mesures de prévention et de dépistage. En voici les causes, les symptômes, les méthodes de prévention et les options de traitement. 

    ❖ Causes et facteurs de risque :

    Le cancer colorectal se développe lorsque des cellules anormales se multiplient dans le côlon ou le rectum, formant une tumeur. Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité de développer cette maladie :

    1. Âge : Le risque de cancer colorectal augmente avec l'âge, en particulier après 50 ans.
    2. Antécédents familiaux : Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal sont plus susceptibles de développer la maladie.
    3. Polypes : Ce sont des excroissances bénignes dans le côlon ou le rectum qui peuvent éventuellement devenir cancéreuses.
    4. Mode de vie : Un régime alimentaire riche en graisses et en viandes rouges, un manque d'activité physique, la consommation excessive d'alcool et le tabagisme sont des facteurs de risque modifiables.

    ❖ Symptômes :

    Les symptômes du cancer colorectal peuvent varier d'une personne à l'autre et dépendent souvent du stade de la maladie. Les symptômes courants sont :
    - Diarrhée, constipation ou alternance entre les deux.
    - Sang dans les selles ou selles noires.
    - Douleurs abdominales, crampes ou ballonnements.
    - Fatigue et faiblesse inhabituelles.
    - Perte de poids inexpliquée.

    ❖ Dépistage et prévention :

    Le dépistage du cancer colorectal est essentiel pour détecter la maladie à un stade précoce, ce qui augmente les chances de réussite du traitement. Les options de dépistage incluent :

    Test immunologique de recherche de sang occulte dans les selles : Ce test détecte la présence de sang dans les selles, ce qui peut indiquer un cancer colorectal. Afin de faciliter l'accès au dépistage des kits sont délivrés en pharmacie depuis octobre 2022. Si vous êtes éligible au dépistage (personnes âgées de 50 à 74 ans), vous recevez une invitation à réaliser ce test gratuitement tous les 2 ans.
    Sigmoïdoscopie : Examen visuel du rectum et du côlon inférieur à l'aide d'un tube flexible muni d'une caméra.
    Coloscopie : Procédure similaire à la sigmoïdoscopie, mais qui examine l'ensemble du côlon.

    Pour prévenir le cancer colorectal, adoptez un mode de vie sain en maintenant un régime alimentaire équilibré, en faisant de l'exercice régulièrement, en évitant le tabac et en limitant la consommation d'alcool. Il est également important de consulter votre médecin pour discuter des options de dépistage adaptées à votre âge et à vos facteurs de risque personnels. La prévention et le dépistage précoce du cancer colorectal sont essentiels pour réduire l'incidence et améliorer les taux de survie.

    ❖ Traitement :

    Le traitement du cancer colorectal dépend du stade de la maladie, de la localisation de la tumeur et de la santé générale du patient. Les options de traitement sont les suivantes :

    1. Chirurgie : L'ablation de la tumeur et des tissus environnants est souvent la première étape du traitement. Dans les stades précoces, il est possible de retirer des polypes lors d'une coloscopie.
    2. Radiothérapie : La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être utilisée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur ou après la chirurgie pour éliminer les cellules cancéreuses restantes.
    3. Chimiothérapie : La chimiothérapie implique l'utilisation de médicaments pour tuer les cellules cancéreuses ou empêcher leur croissance. Elle peut être administrée par voie orale ou intraveineuse et est souvent utilisée en combinaison avec la chirurgie et la radiothérapie.
    4. Immunothérapie : L'immunothérapie stimule le système immunitaire du patient pour combattre le cancer. Ce traitement est généralement réservé aux cancers colorectaux avancés ou récurrents.

    Le cancer colorectal est une maladie grave, mais avec une sensibilisation accrue, un dépistage précoce et des choix de mode de vie sains, il est possible de réduire le risque de développer cette maladie.

     


    Publié le 05/05/2023
  • Les bienfaits des bains enveloppés pour les bébés
    Actualité

    La technique du bain enveloppé consiste à utiliser un lange encore appelé tétra qui permet de maintenir et rassurer les nourrissons au moment du bain et que vous pouvez vous procurer en pharmacie. Elle a été initialement utilisée en Néonatalogie mais s'est étendue désormais aux bébés jusqu'à 2-3 mois pour faire de leur bain un véritable moment de bien-être et de communication avec les parents.

    Le fait d'être enveloppé et en milieu aquatique procure une sensation de confort au bébé, cela lui rappelle sa vie intra-utérine et favorise la détente, il se sent en confiance.

    Avant de plonger bébé dans l'eau il y a quelques préparatifs à exécuter :

    Veiller à ce que bébé n'ait pas de fièvre.
    Utiliser bien sûr une baignoire adaptée à bébé, vérifier la température de l'eau à 37° avec un thermomètre.
    Créer une ambiance chaleureuse avec une lumière douce et une pièce suffisamment chauffée.
    Préparer tous les éléments dont vous aurez besoin, lange prêt sur la table à langer, serviette ou sortie de bain sèche prête, savon, shampooing, tout doit être à portée de main.
    Déshabiller bébé en le recouvrant au fur et à mesure du lange pour ne pas qu'il ait froid.

    Quand tout est prêt vous pouvez plonger bébé avec le lange dans la baignoire en veillant à tenir sa tête hors de l'eau et en maintenant constamment le lange sur la peau de bébé, savonnez son corps étape par étape en recouvrant bien chaque partie du corps une fois le savonnage effectué. Afin d'optimiser son bien-être vous pouvez bercer votre bébé dans le bain.

    Au bout de 10 minutes vous pouvez sortir bébé du bain en laissant glisser le tétra dans la baignoire et en enveloppant immédiatement bébé dans une serviette sèche. Vous pouvez alors prolonger le moment de bien-être par un massage avec une huile de massage spécifique pour nourrissons, de nombreuses marques en proposent telles que Mustela, Weleda, Bioderma, Uriage, La Roche-Posay.

    Ces marques proposent également toutes sortes de produits spécialement adaptés à la toilette des nourrissons qui respectent leur peau fragile et sensible : nettoyant doux, soin lavant, shampooing, eau micellaire, lait hydratant, liniment oléo-calcaire pour la toilette du siège sans oublier le sérum physiologique pour les lavages de nez...). N'hésitez pas et demandez conseil à votre pharmacien qui se fera un plaisir de vous guider.

    La technique du bain enveloppé consiste à utiliser un lange encore appelé tétra qui permet de maintenir et rassurer les nourrissons au moment du bain et que vous pouvez vous procurer en pharmacie. Elle a été initialement utilisée en Néonatalogie mais s'est étendue désormais aux bébés jusqu'à 2-3 mois pour faire de leur bain un véritable moment de bien-être et de communication avec les parents.

    Le fait d'être enveloppé et en milieu aquatique procure une sensation de confort au bébé, cela lui rappelle sa vie intra-utérine et favorise la détente, il se sent en confiance.

    Avant de plonger bébé dans l'eau il y a quelques préparatifs à exécuter :

    Veiller à ce que bébé n'ait pas de fièvre.
    Utiliser bien sûr une baignoire adaptée à bébé, vérifier la température de l'eau à 37° avec un thermomètre.
    Créer une ambiance chaleureuse avec une lumière douce et une pièce suffisamment chauffée.
    Préparer tous les éléments dont vous aurez besoin, lange prêt sur la table à langer, serviette ou sortie de bain sèche prête, savon, shampooing, tout doit être à portée de main.
    Déshabiller bébé en le recouvrant au fur et à mesure du lange pour ne pas qu'il ait froid.

    Quand tout est prêt vous pouvez plonger bébé avec le lange dans la baignoire en veillant à tenir sa tête hors de l'eau et en maintenant constamment le lange sur la peau de bébé, savonnez son corps étape par étape en recouvrant bien chaque partie du corps une fois le savonnage effectué. Afin d'optimiser son bien-être vous pouvez bercer votre bébé dans le bain.

    Au bout de 10 minutes vous pouvez sortir bébé du bain en laissant glisser le tétra dans la baignoire et en enveloppant immédiatement bébé dans une serviette sèche. Vous pouvez alors prolonger le moment de bien-être par un massage avec une huile de massage spécifique pour nourrissons, de nombreuses marques en proposent telles que Mustela, Weleda, Bioderma, Uriage, La Roche-Posay.

    Ces marques proposent également toutes sortes de produits spécialement adaptés à la toilette des nourrissons qui respectent leur peau fragile et sensible : nettoyant doux, soin lavant, shampooing, eau micellaire, lait hydratant, liniment oléo-calcaire pour la toilette du siège sans oublier le sérum physiologique pour les lavages de nez...). N'hésitez pas et demandez conseil à votre pharmacien qui se fera un plaisir de vous guider.


    Publié le 07/04/2023
  • Les antibiotiques
    Actualité

    Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

    Un antibiotique est un médicament qui empêche le développement des bactéries en les inhibant ou en les tuant.

    Les antibiotiques n'ont aucune efficacité sur les virus ou les champignons, ils sont efficaces uniquement contre les maladies d'origine bactérienne telles que grippes, angines bactériennes, bronchites, cystites, méningites bactériennes ou encore pneumonies bactériennes.

    Chaque famille d'antibiotiques n'est active que contre une bactérie ou une famille de bactéries spécifique.

     

    Quelle est l'utilité des antibiotiques ?

    Forts de leur succès ils sont souvent considérés comme des médicaments qui soignent tout, tout de suite... mais c'est inexact.
    Ils ne peuvent rien contre les maladies d'origine virale telles que la rhinopharyngite chez l'enfant ou l'adulte, la grippe, la bronchite aiguë ainsi que la plupart des angines.

    Le slogan "les antibiotiques, c'est pas automatique" a marqué les esprits il y a près de 20 ans en France. Il a été instauré par la Sécurité Sociale devant la surconsommation de ces médicaments car la France était un des plus grands pays consommateurs au monde, avec efficacité puisque dans les années 2010 le taux de prescription a baissé d'un peu plus de 2% chaque année. Mais une reprise de consommation est constatée depuis 2021, il serait donc judicieux de remettre ce slogan au goût du jour.

     

    Les antibiotiques "naturels" :

    Il existe des antibiotiques naturels qui servent à lutter contre les maladies comme l'origan, huile essentielle magistrale puissante, le miel ou le curcuma puissant anti-inflammatoire qui permettent de lutter contre les infections, le gingembre, rhizome aux multiples vertus qui redonne force et vitalité, la propolis efficace pour détruire les microbes et soigner les affections de la sphère ORL, le lapacho qui permet de lutter contre les virus et les bactéries ainsi que les antifongiques comme l'huile végétale de noix de coco, l'extrait de pépins de pamplemousse ou encore les antiparasitaires tels que les infusions de thym.

    Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

    Un antibiotique est un médicament qui empêche le développement des bactéries en les inhibant ou en les tuant.

    Les antibiotiques n'ont aucune efficacité sur les virus ou les champignons, ils sont efficaces uniquement contre les maladies d'origine bactérienne telles que grippes, angines bactériennes, bronchites, cystites, méningites bactériennes ou encore pneumonies bactériennes.

    Chaque famille d'antibiotiques n'est active que contre une bactérie ou une famille de bactéries spécifique.

     

    Quelle est l'utilité des antibiotiques ?

    Forts de leur succès ils sont souvent considérés comme des médicaments qui soignent tout, tout de suite... mais c'est inexact.
    Ils ne peuvent rien contre les maladies d'origine virale telles que la rhinopharyngite chez l'enfant ou l'adulte, la grippe, la bronchite aiguë ainsi que la plupart des angines.

    Le slogan "les antibiotiques, c'est pas automatique" a marqué les esprits il y a près de 20 ans en France. Il a été instauré par la Sécurité Sociale devant la surconsommation de ces médicaments car la France était un des plus grands pays consommateurs au monde, avec efficacité puisque dans les années 2010 le taux de prescription a baissé d'un peu plus de 2% chaque année. Mais une reprise de consommation est constatée depuis 2021, il serait donc judicieux de remettre ce slogan au goût du jour.

     

    Les antibiotiques "naturels" :

    Il existe des antibiotiques naturels qui servent à lutter contre les maladies comme l'origan, huile essentielle magistrale puissante, le miel ou le curcuma puissant anti-inflammatoire qui permettent de lutter contre les infections, le gingembre, rhizome aux multiples vertus qui redonne force et vitalité, la propolis efficace pour détruire les microbes et soigner les affections de la sphère ORL, le lapacho qui permet de lutter contre les virus et les bactéries ainsi que les antifongiques comme l'huile végétale de noix de coco, l'extrait de pépins de pamplemousse ou encore les antiparasitaires tels que les infusions de thym.


    Publié le 15/03/2023
  • La bronchiolite
    Information

    La bronchiolite, c'est quoi ? :

    La bronchiolite est une affection respiratoire des petites bronches due à un virus respiratoire très répandu et très contagieux. Cette épidémie saisonnière débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l'hiver avec un pic durant le mois de décembre.

    La bronchiolite touche chaque hiver près de 30% des enfants de moins de 2 ans. 

     

    Bronchiolite chez l'adulte : 

    Contrairement aux bronchiolites de l'enfant qui sont des pathologies aiguës, les bronchiolites de l'adulte sont des maladies chroniques. Les symptômes sont variés (toux, essoufflement et fièvre), de même que les causes et les contextes d'apparition de la maladie. Ces formes chroniques de bronchiolite peuvent évoluer dans certains cas vers une insuffisance respiratoire.

     

    Comment éviter la transmission ? :

    ☞ Se laver régulièrement les mains ;
    ☞ Aérer régulièrement toutes les pièces de la maison (15 mn par jour suffisent à renouveler l'air ambiant) ;
    ☞ Utiliser des mouchoirs jetables ;
    ☞ Utiliser un masque pour s'occuper de bébé en cas de rhume ;
    ☞ Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades ;
    ☞ Eviter de fréquenter des lieux publics comme les supermarchés, restaurants et transports en commun.

     

    Les traitements

    Chez l'enfant et l'adulte :

    • Lavages de nez au sérum physiologique pour améliorer la respiration 
    • Traitement adapté prescrit par le médecin traitant 
    • Séances de kinésithérapie respiratoire pour évacuer les sécrétions bronchiques
    • Faire boire beaucoup l'enfant pour éviter la déshydratation 
    • En cas de détresse respiratoire possibilité de mettre le patient sous oxygène 

     

    La bronchiolite, c'est quoi ? :

    La bronchiolite est une affection respiratoire des petites bronches due à un virus respiratoire très répandu et très contagieux. Cette épidémie saisonnière débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l'hiver avec un pic durant le mois de décembre.

    La bronchiolite touche chaque hiver près de 30% des enfants de moins de 2 ans. 

     

    Bronchiolite chez l'adulte : 

    Contrairement aux bronchiolites de l'enfant qui sont des pathologies aiguës, les bronchiolites de l'adulte sont des maladies chroniques. Les symptômes sont variés (toux, essoufflement et fièvre), de même que les causes et les contextes d'apparition de la maladie. Ces formes chroniques de bronchiolite peuvent évoluer dans certains cas vers une insuffisance respiratoire.

     

    Comment éviter la transmission ? :

    ☞ Se laver régulièrement les mains ;
    ☞ Aérer régulièrement toutes les pièces de la maison (15 mn par jour suffisent à renouveler l'air ambiant) ;
    ☞ Utiliser des mouchoirs jetables ;
    ☞ Utiliser un masque pour s'occuper de bébé en cas de rhume ;
    ☞ Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades ;
    ☞ Eviter de fréquenter des lieux publics comme les supermarchés, restaurants et transports en commun.

     

    Les traitements

    Chez l'enfant et l'adulte :

    • Lavages de nez au sérum physiologique pour améliorer la respiration 
    • Traitement adapté prescrit par le médecin traitant 
    • Séances de kinésithérapie respiratoire pour évacuer les sécrétions bronchiques
    • Faire boire beaucoup l'enfant pour éviter la déshydratation 
    • En cas de détresse respiratoire possibilité de mettre le patient sous oxygène 

     


    Publié le 06/03/2023
  • Vacances aux sports d'hiver - Protection solaire
    Conseil

    À la montagne, il est capital de vous protéger des UV, sans protection adaptée, votre peau et vos yeux sont en danger. Une crème solaire adaptée et une bonne paire de lunettes vont vous protéger, optimiser votre confort de vision et vous permettre de mieux voir les reliefs et les contrastes.

    Comment se protéger des rayons UV à la montagne ?

    🌦 Protection du visage

    Il est indispensable de protéger la peau du visage et du cou grâce à une crème solaire. Comme le rayonnement UV est plus fort en montagne, les crèmes solaires à protection élevée (IP50-IP50+) sont fortement recommandées. Un écran total pour les lèvres est aussi vivement conseillé. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pharmacien, il existe toutes sortes de produits adaptés aux adultes mais aussi spécifiques pour les enfants.


    🕶 Protection des yeux

    Porter des lunettes adaptées est indispensable pour se protéger des rayons UV et également du froid. 

    Ces lunettes ont toutes un indice de protection de 3 ou 4 afin de filtrer les fortes luminosités mais si vous comptez faire de la haute montagne privilégiez les lunettes de catégorie 4 qui vous protègeront des reflets du soleil sur la glace.

    Choisissez une paire de lunettes avec le logo C.E pour gage de qualité.

    La règle numéro un pour trouver de bonnes lunettes solaires pour la montagne est de se référer à la catégorie du verre. L'indice de protection S3 est l'indice minimum, permettant de filtrer 83 à 92% de la lumière visible du soleil, au moins 99,2% des rayons UVB et 96% des rayons UVA. 

    Choisir une bonne paire de lunettes pour skier est important afin d'éviter un vieillissement prématuré de l'œil et des pathologies comme la presbytie, cataracte...

    🎒Pensez à emporter une trousse à pharmacie : elle peut contenir les produits suivants :

    - De l'arnica indispensable en cas d'hématomes, bosses mais aussi pour soulager les douleurs musculaires
    - Une crème anti-frottement et des pansements pour éviter les ampoules ou atténuer la douleur 
    - Une crème solaire haute protection 
    - Des lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4
    - Un baume à lèvres ainsi qu'une crème hydratante en cas de gerçures provoquées par le froid.

     

    À la montagne, il est capital de vous protéger des UV, sans protection adaptée, votre peau et vos yeux sont en danger. Une crème solaire adaptée et une bonne paire de lunettes vont vous protéger, optimiser votre confort de vision et vous permettre de mieux voir les reliefs et les contrastes.

    Comment se protéger des rayons UV à la montagne ?

    🌦 Protection du visage

    Il est indispensable de protéger la peau du visage et du cou grâce à une crème solaire. Comme le rayonnement UV est plus fort en montagne, les crèmes solaires à protection élevée (IP50-IP50+) sont fortement recommandées. Un écran total pour les lèvres est aussi vivement conseillé. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pharmacien, il existe toutes sortes de produits adaptés aux adultes mais aussi spécifiques pour les enfants.


    🕶 Protection des yeux

    Porter des lunettes adaptées est indispensable pour se protéger des rayons UV et également du froid. 

    Ces lunettes ont toutes un indice de protection de 3 ou 4 afin de filtrer les fortes luminosités mais si vous comptez faire de la haute montagne privilégiez les lunettes de catégorie 4 qui vous protègeront des reflets du soleil sur la glace.

    Choisissez une paire de lunettes avec le logo C.E pour gage de qualité.

    La règle numéro un pour trouver de bonnes lunettes solaires pour la montagne est de se référer à la catégorie du verre. L'indice de protection S3 est l'indice minimum, permettant de filtrer 83 à 92% de la lumière visible du soleil, au moins 99,2% des rayons UVB et 96% des rayons UVA. 

    Choisir une bonne paire de lunettes pour skier est important afin d'éviter un vieillissement prématuré de l'œil et des pathologies comme la presbytie, cataracte...

    🎒Pensez à emporter une trousse à pharmacie : elle peut contenir les produits suivants :

    - De l'arnica indispensable en cas d'hématomes, bosses mais aussi pour soulager les douleurs musculaires
    - Une crème anti-frottement et des pansements pour éviter les ampoules ou atténuer la douleur 
    - Une crème solaire haute protection 
    - Des lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4
    - Un baume à lèvres ainsi qu'une crème hydratante en cas de gerçures provoquées par le froid.

     


    Publié le 21/02/2023
  • Vaccination Covid-19 pour les professionnels de santé
    Information

    Depuis le 9 août 2021 les professionnels de secteur sanitaire et médico-social en contact avec des personnes vulnérables doivent être vaccinés.

    Qui sont les professionnels concernés ?

    Doivent être vaccinés - sauf contre-indication médicale reconnue - contre la Covid-19 :
    - les personnes exerçant leur activité dans les établissements de santé, les hôpitaux des armées, les centres de santé, les maisons de santé, les centres et équipes mobiles de soins...
    - les professionnels de santé.

    Qui sont les professionnels non concernés au sein des établissements de santé et médico-sociaux ?
    Les professionnels de crèche, d'établissements ou de services de soutien à la parentalité ou de protection de l'enfance ne sont pas concernés par l'obligation vaccinale.

    Quel est le calendrier retenu pour l'obligation vaccinale ?
    Pour continuer à exercer leur activité professionnelle les personnels concernés par l'obligation doivent soit :
    - bénéficier d'un schéma vaccinal complet intégrant la dose de rappel qui doit être effectuée dans un délai de 4 mois après le vaccin précédent (délai facilement vérifiable en quelques clics sur "Mon rappel vaccin Covid")
    - présenter un certificat de rétablissement valide (de plus de 11 jours et moins de 4 mois après une infection au Covid)
    - présenter un certificat médical de contre-indication à la vaccination établi par un médecin.

    Dose de rappel
    Depuis le 30 janvier 2022 la dose de rappel est intégrée dans l'obligation vaccinale.
    Si vous avez contracté le Covid-19 plus de 3 mois après votre schéma vaccinal initial, il est inutile de faire une dose de rappel, votre certificat de rétablissement vous permet d'avoir un pass vaccinal valide.

    Depuis le 9 août 2021 les professionnels de secteur sanitaire et médico-social en contact avec des personnes vulnérables doivent être vaccinés.

    Qui sont les professionnels concernés ?

    Doivent être vaccinés - sauf contre-indication médicale reconnue - contre la Covid-19 :
    - les personnes exerçant leur activité dans les établissements de santé, les hôpitaux des armées, les centres de santé, les maisons de santé, les centres et équipes mobiles de soins...
    - les professionnels de santé.

    Qui sont les professionnels non concernés au sein des établissements de santé et médico-sociaux ?
    Les professionnels de crèche, d'établissements ou de services de soutien à la parentalité ou de protection de l'enfance ne sont pas concernés par l'obligation vaccinale.

    Quel est le calendrier retenu pour l'obligation vaccinale ?
    Pour continuer à exercer leur activité professionnelle les personnels concernés par l'obligation doivent soit :
    - bénéficier d'un schéma vaccinal complet intégrant la dose de rappel qui doit être effectuée dans un délai de 4 mois après le vaccin précédent (délai facilement vérifiable en quelques clics sur "Mon rappel vaccin Covid")
    - présenter un certificat de rétablissement valide (de plus de 11 jours et moins de 4 mois après une infection au Covid)
    - présenter un certificat médical de contre-indication à la vaccination établi par un médecin.

    Dose de rappel
    Depuis le 30 janvier 2022 la dose de rappel est intégrée dans l'obligation vaccinale.
    Si vous avez contracté le Covid-19 plus de 3 mois après votre schéma vaccinal initial, il est inutile de faire une dose de rappel, votre certificat de rétablissement vous permet d'avoir un pass vaccinal valide.


    Publié le 02/02/2023
  • Nouveauté 2023 : gratuité des préservatifs pour les 18-25 ans
    Actualité

    Dès le 1er janvier 2023, tous les jeunes âgés de 18 à 25 ans pourront obtenir des préservatifs gratuitement en pharmacie. 

    Cette mesure a été annoncée le 8 décembre 2022 par le président de la République lors d'une session territoriale du Conseil National de la Refondation (CNR) dédiée à la santé des jeunes et constitue un outil supplémentaire pour lutter contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) telles que Sida/VIH, blennorragie, herpès, syphilis, chlamydioses, hépatites B et C...

    Elle vient s'ajouter à d'autres dispositions de prévention de la santé sexuelle des jeunes :

    • gratuité de la contraception pour les jeunes femmes jusqu'à 25 ans inclus  ;
    • accès généralisé au dépistage sérologique du VIH dans tous les laboratoires de biologie médicale sans ordonnance et avec prise en charge à 100% ;
    • élargissement au dépistage sans ordonnance en laboratoire à d'autres IST et prise en charge au dépistage pour les moins de 26 ans ;
    • prise en charge à 100% de la contraception d'urgence (pilule du lendemain), sans prescription, pour toutes les femmes.

    Jusqu'à maintenant 2 marques de préservatifs masculins, "Eden" et "Sortez couverts !" étaient déjà remboursées par l'Assurance Maladie à hauteur de 60% sur présentation d'une ordonnance délivrée par un médecin ou une sage-femme, les mutuelles prenant en charge les 40% restants. 

    Pour toute précision, vous pouvez contacter l'équipe de la pharmacie dans votre espace client ou vous renseigner au comptoir.

    Dès le 1er janvier 2023, tous les jeunes âgés de 18 à 25 ans pourront obtenir des préservatifs gratuitement en pharmacie. 

    Cette mesure a été annoncée le 8 décembre 2022 par le président de la République lors d'une session territoriale du Conseil National de la Refondation (CNR) dédiée à la santé des jeunes et constitue un outil supplémentaire pour lutter contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) telles que Sida/VIH, blennorragie, herpès, syphilis, chlamydioses, hépatites B et C...

    Elle vient s'ajouter à d'autres dispositions de prévention de la santé sexuelle des jeunes :

    • gratuité de la contraception pour les jeunes femmes jusqu'à 25 ans inclus  ;
    • accès généralisé au dépistage sérologique du VIH dans tous les laboratoires de biologie médicale sans ordonnance et avec prise en charge à 100% ;
    • élargissement au dépistage sans ordonnance en laboratoire à d'autres IST et prise en charge au dépistage pour les moins de 26 ans ;
    • prise en charge à 100% de la contraception d'urgence (pilule du lendemain), sans prescription, pour toutes les femmes.

    Jusqu'à maintenant 2 marques de préservatifs masculins, "Eden" et "Sortez couverts !" étaient déjà remboursées par l'Assurance Maladie à hauteur de 60% sur présentation d'une ordonnance délivrée par un médecin ou une sage-femme, les mutuelles prenant en charge les 40% restants. 

    Pour toute précision, vous pouvez contacter l'équipe de la pharmacie dans votre espace client ou vous renseigner au comptoir.


    Publié le 11/01/2023
  • Misophonie
    Actualité

    La misophonie, définition - diagnostic

    La misophonie est décrite comme étant un état chronique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu, tels que les bruits gutturaux, nasaux ou buccaux (lâchement de gomme, claquement des lèvres), le clic du stylo ou le tapotement des doigts sur la table ou sur un clavier.

    Manifestations de la misophonie :

    Les personnes souffrant de misophonie ont une réaction d'irritabilité importante d'anxiété et de dégoût, puis de colère face à certains sons. Elles peuvent pleurer, se mettre à crier voire même vomir. Les personnes touchées rapportent aussi un sentiment de perte de contrôle.

    ☛ Comment calmer une crise de misophonie ? :

    En plus d'un suivi clinique, les personnes misophones peuvent adopter certains comportements au quotidien pour limiter la gêne : écouter de la musique pour se relaxer ou encore effectuer des exercices de respiration tels que les exercices de cohérence cardiaque qui permettent de moduler la fréquence cardiaque et ainsi limiter le stress.

    Est-ce que la misophonie est grave ? :

    La misophonie est donc une maladie qui affecte de nombreuses personnes et propose peu de solutions de traitement. Les conséquences psychologiques et physiques de cette maladie provoquent l'isolement et la colère interne des personnes atteintes.

    Pourquoi certains bruits nous dérangent ? :

    C'est en raison du fait qu'ils sont peu harmoniques, en effet, l'être humain a besoin d'harmonie pour apprécier un son. Une mélodie ou un bruit du quotidien harmonique active certaines zones spécifiques du cerveau. Sans cela, le cerveau active son système d'alerte et rejette le son perçu.

    Comment soigner l'hypersensibilité au bruit ? : 

    Il existe des stratégies utiles pour la gestion du bruit
    - Écouter de la musique à un volume confortable.
    - Se protéger les oreilles avec des bouchons ou coquilles.
    - Prévoir le bruit.
    - Masquer les bruits agressants par l'utilisation par exemple d'un ventilateur, d'une fontaine à eau, porter des écouteurs avec de la musique, utiliser un générateur de bruits).
    - Maintenir le système nerveux dans un état de calme avec par exemple la concentration ou la pratique du yoga.

     

    La misophonie, définition - diagnostic

    La misophonie est décrite comme étant un état chronique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu, tels que les bruits gutturaux, nasaux ou buccaux (lâchement de gomme, claquement des lèvres), le clic du stylo ou le tapotement des doigts sur la table ou sur un clavier.

    Manifestations de la misophonie :

    Les personnes souffrant de misophonie ont une réaction d'irritabilité importante d'anxiété et de dégoût, puis de colère face à certains sons. Elles peuvent pleurer, se mettre à crier voire même vomir. Les personnes touchées rapportent aussi un sentiment de perte de contrôle.

    ☛ Comment calmer une crise de misophonie ? :

    En plus d'un suivi clinique, les personnes misophones peuvent adopter certains comportements au quotidien pour limiter la gêne : écouter de la musique pour se relaxer ou encore effectuer des exercices de respiration tels que les exercices de cohérence cardiaque qui permettent de moduler la fréquence cardiaque et ainsi limiter le stress.

    Est-ce que la misophonie est grave ? :

    La misophonie est donc une maladie qui affecte de nombreuses personnes et propose peu de solutions de traitement. Les conséquences psychologiques et physiques de cette maladie provoquent l'isolement et la colère interne des personnes atteintes.

    Pourquoi certains bruits nous dérangent ? :

    C'est en raison du fait qu'ils sont peu harmoniques, en effet, l'être humain a besoin d'harmonie pour apprécier un son. Une mélodie ou un bruit du quotidien harmonique active certaines zones spécifiques du cerveau. Sans cela, le cerveau active son système d'alerte et rejette le son perçu.

    Comment soigner l'hypersensibilité au bruit ? : 

    Il existe des stratégies utiles pour la gestion du bruit
    - Écouter de la musique à un volume confortable.
    - Se protéger les oreilles avec des bouchons ou coquilles.
    - Prévoir le bruit.
    - Masquer les bruits agressants par l'utilisation par exemple d'un ventilateur, d'une fontaine à eau, porter des écouteurs avec de la musique, utiliser un générateur de bruits).
    - Maintenir le système nerveux dans un état de calme avec par exemple la concentration ou la pratique du yoga.

     


    Publié le 15/12/2022
  • L'hypnose médicale
    Actualité

    À quoi sert l'hypnose ? :

    De plus en plus utilisée en médecine et en psychothérapie, l'hypnose semble efficace pour se débarrasser de certaines addictions (tabac, drogue, alcool) mais aussi pour lutter contre la douleur, les phobies, l'anxiété, pour perdre du poids, retrouver un bon sommeil, améliorer la confiance en soi, gérer les émotions, développer la capacité d'apprentissage...

    Différents types d'hypnose :

    Il existe plusieurs types d'hypnose variant selon leur application médicale :
    ❖ l'hypnosédation  : c'est un procédé utilisé en chirurgie pour éviter une anesthésie générale, qui consiste à combiner l'hypnose avec l'utilisation de produits anesthésiques ou analgésiques, elle est réalisée au bloc opératoire par un anesthésiste formé à l'hypnose.
    ❖ l'hypnoanalgésie : par définition c'est une insensibilité à la douleur aiguë ou chronique obtenue par hypnose, elle modifie l'état de conscience du patient qui, en ayant recours à son imaginaire, n'aura pas de ressenti de la douleur. Elle est réalisée par des infirmiers anesthésistes formés et est très utile en hôpital lors des soins assez lourds mais également en Pédiatrie.
    ❖ l'hypnothérapie : c'est l'utilisation de l'hypnose à des fins thérapeutiques, elle est réalisée par un hypnothérapeute ou un psychothérapeute formé à l'hypnose et a des effets favorables dans divers domaines tels que anesthésie, obstétrique, psychothérapie (préparation à des examens ou pour lutter contre la timidité).

    Techniques de l'hypnose :

    L'hypnose médicale se définit par un état de conscience particulier, qui n'est ni un un état de veille, ni un état de sommeil. Cette technique permet à une personne d'entrer dans un état de conscience modifié qui va favoriser l'atténuation de certaines perceptions comme la douleur ou la peur.

    Effets indésirables :

    L'hypnose ne déplore aucun effet indésirable grave mais la possible survenue de céphalées, somnolence et vertiges.

     

     

     

     

     

    À quoi sert l'hypnose ? :

    De plus en plus utilisée en médecine et en psychothérapie, l'hypnose semble efficace pour se débarrasser de certaines addictions (tabac, drogue, alcool) mais aussi pour lutter contre la douleur, les phobies, l'anxiété, pour perdre du poids, retrouver un bon sommeil, améliorer la confiance en soi, gérer les émotions, développer la capacité d'apprentissage...

    Différents types d'hypnose :

    Il existe plusieurs types d'hypnose variant selon leur application médicale :
    ❖ l'hypnosédation  : c'est un procédé utilisé en chirurgie pour éviter une anesthésie générale, qui consiste à combiner l'hypnose avec l'utilisation de produits anesthésiques ou analgésiques, elle est réalisée au bloc opératoire par un anesthésiste formé à l'hypnose.
    ❖ l'hypnoanalgésie : par définition c'est une insensibilité à la douleur aiguë ou chronique obtenue par hypnose, elle modifie l'état de conscience du patient qui, en ayant recours à son imaginaire, n'aura pas de ressenti de la douleur. Elle est réalisée par des infirmiers anesthésistes formés et est très utile en hôpital lors des soins assez lourds mais également en Pédiatrie.
    ❖ l'hypnothérapie : c'est l'utilisation de l'hypnose à des fins thérapeutiques, elle est réalisée par un hypnothérapeute ou un psychothérapeute formé à l'hypnose et a des effets favorables dans divers domaines tels que anesthésie, obstétrique, psychothérapie (préparation à des examens ou pour lutter contre la timidité).

    Techniques de l'hypnose :

    L'hypnose médicale se définit par un état de conscience particulier, qui n'est ni un un état de veille, ni un état de sommeil. Cette technique permet à une personne d'entrer dans un état de conscience modifié qui va favoriser l'atténuation de certaines perceptions comme la douleur ou la peur.

    Effets indésirables :

    L'hypnose ne déplore aucun effet indésirable grave mais la possible survenue de céphalées, somnolence et vertiges.

     

     

     

     

     


    Publié le 07/12/2022
  • Espaces privatifs pour vaccination en pharmacie
    Actualité

    Chaque hiver 2 à 6 millions de personnes sont atteintes par le virus de la grippe qui peut parfois entraîner une hospitalisation voire un décès. Vous souffrez d'une maladie respiratoire chronique ? vous avez plus de 65 ans ? vous êtes atteint d'obésité ? vous êtes enceinte ? C'est le moment de vous faire vacciner, la campagne de vaccination a commencé le 18 octobre dernier et se poursuit jusqu'au 31 janvier 2023. Ce vaccin peut être fait par votre médecin traitant, un infirmier, mais également dans votre pharmacie, en effet depuis 2019 la vaccination contre la grippe saisonnière fait partie des missions pouvant être exercées par les pharmaciens d'officine sur l'ensemble du territoire.

    Afin d'effectuer la vaccination, il est indispensable que la pharmacie possède un local privatif comprenant un espace de confidentialité clos pour mener à bien l'entretien préalable et réaliser la vaccination, cet espace doit être accessible depuis l'espace client mais sans accès possible aux médicaments.

    Ce local doit être équipé d'un bureau ou d'une table, d'une chaise adaptée pour installer le patient, il doit disposer d'un point d'eau pour le lavage des mains ou d'une solution hydro-alcoolique, d'une enceinte réfrigérée pour le stockage des vaccins, du matériel nécessaire pour l'injection et d'une trousse de première urgence.

    Le vaccin antigrippal est gratuit si vous faites partie des personnes à risque, y compris pour les nourrissons à risque de moins de 6 mois et leur entourage ainsi que pour les aides à domicile. Il vous suffit de vous présenter en pharmacie ou chez toute autre personne habilitée du milieu médical avec le bon qui vous a été envoyé par votre Caisse d'Assurance Maladie.

    N'hésitez plus, le vaccin permet de limiter la propagation du virus et d'éviter les formes graves de la grippe. Il est tout à fait possible de vous faire vacciner en même temps contre le Covid-19.

    Chaque hiver 2 à 6 millions de personnes sont atteintes par le virus de la grippe qui peut parfois entraîner une hospitalisation voire un décès. Vous souffrez d'une maladie respiratoire chronique ? vous avez plus de 65 ans ? vous êtes atteint d'obésité ? vous êtes enceinte ? C'est le moment de vous faire vacciner, la campagne de vaccination a commencé le 18 octobre dernier et se poursuit jusqu'au 31 janvier 2023. Ce vaccin peut être fait par votre médecin traitant, un infirmier, mais également dans votre pharmacie, en effet depuis 2019 la vaccination contre la grippe saisonnière fait partie des missions pouvant être exercées par les pharmaciens d'officine sur l'ensemble du territoire.

    Afin d'effectuer la vaccination, il est indispensable que la pharmacie possède un local privatif comprenant un espace de confidentialité clos pour mener à bien l'entretien préalable et réaliser la vaccination, cet espace doit être accessible depuis l'espace client mais sans accès possible aux médicaments.

    Ce local doit être équipé d'un bureau ou d'une table, d'une chaise adaptée pour installer le patient, il doit disposer d'un point d'eau pour le lavage des mains ou d'une solution hydro-alcoolique, d'une enceinte réfrigérée pour le stockage des vaccins, du matériel nécessaire pour l'injection et d'une trousse de première urgence.

    Le vaccin antigrippal est gratuit si vous faites partie des personnes à risque, y compris pour les nourrissons à risque de moins de 6 mois et leur entourage ainsi que pour les aides à domicile. Il vous suffit de vous présenter en pharmacie ou chez toute autre personne habilitée du milieu médical avec le bon qui vous a été envoyé par votre Caisse d'Assurance Maladie.

    N'hésitez plus, le vaccin permet de limiter la propagation du virus et d'éviter les formes graves de la grippe. Il est tout à fait possible de vous faire vacciner en même temps contre le Covid-19.


    Publié le 14/11/2022
  • Développement des cabines de télémédecine dans les pharmacies
    Information

    Avec la pénurie de médecins en milieu rural, la difficulté pour trouver un médecin traitant, les délais pour obtenir un rendez-vous, le tout majoré par la période Covid, des pistes d'amélioration sont devenues indispensables pour prendre en charge les patients. De plus en plus de cabines de télémédecine se développent ainsi dans les pharmacies, elles permettent à un patient d'être mis en relation, via un équipement numérique, avec un médecin pour une consultation intégralement remboursée par la Sécurité Sociale.

    Définition de la téléconsultation :

    La téléconsultation en cabine ou en borne permet d'avoir accès à un médecin généraliste ou un spécialiste à distance grâce à la vidéotransmission, les cabines peuvent être installées dans divers lieux tels que les pharmacies, mais aussi les maisons de santé, les Ehpad, les mairies, les écoles, les entreprises... et devraient par la suite être également installées au sein de certains centres hospitaliers.

    Cette technologie ne remplace pas une consultation physique mais permet de désengorger les cabinets de ville voire les urgences hospitalières vers qui certains patients s'orientent faute de solution et elle favorise aussi la réduction du temps d'attente.

    Plusieurs acteurs ont investi ce marché et proposent aujourd'hui plus d'une soixantaine de cabines insonorisées et ergonomiques garantissant la confidentialité, elles sont équipées d'un siège pour le patient, d'un écran permettant au patient et au médecin de se voir et s'entendre, d'une imprimante ainsi que d'instruments de mesure connectés tels que thermomètre, tensiomètre, stéthoscope, balance.

    Les avantages d'une téléconsultation

    En présence de certains symptômes la téléconsultation médicale permet de consulter un médecin à distance qui pourra poser un diagnostic et délivrer une ordonnance voire un arrêt de travail.

    Consulter à distance permet également facilement et rapidement le suivi d'une maladie chronique ainsi que le renouvellement du traitement habituel.

    Si le médecin consulté à distance estime qu'une auscultation est nécessaire, il oriente alors le patient vers une consultation présentielle.

     

    Avec la pénurie de médecins en milieu rural, la difficulté pour trouver un médecin traitant, les délais pour obtenir un rendez-vous, le tout majoré par la période Covid, des pistes d'amélioration sont devenues indispensables pour prendre en charge les patients. De plus en plus de cabines de télémédecine se développent ainsi dans les pharmacies, elles permettent à un patient d'être mis en relation, via un équipement numérique, avec un médecin pour une consultation intégralement remboursée par la Sécurité Sociale.

    Définition de la téléconsultation :

    La téléconsultation en cabine ou en borne permet d'avoir accès à un médecin généraliste ou un spécialiste à distance grâce à la vidéotransmission, les cabines peuvent être installées dans divers lieux tels que les pharmacies, mais aussi les maisons de santé, les Ehpad, les mairies, les écoles, les entreprises... et devraient par la suite être également installées au sein de certains centres hospitaliers.

    Cette technologie ne remplace pas une consultation physique mais permet de désengorger les cabinets de ville voire les urgences hospitalières vers qui certains patients s'orientent faute de solution et elle favorise aussi la réduction du temps d'attente.

    Plusieurs acteurs ont investi ce marché et proposent aujourd'hui plus d'une soixantaine de cabines insonorisées et ergonomiques garantissant la confidentialité, elles sont équipées d'un siège pour le patient, d'un écran permettant au patient et au médecin de se voir et s'entendre, d'une imprimante ainsi que d'instruments de mesure connectés tels que thermomètre, tensiomètre, stéthoscope, balance.

    Les avantages d'une téléconsultation

    En présence de certains symptômes la téléconsultation médicale permet de consulter un médecin à distance qui pourra poser un diagnostic et délivrer une ordonnance voire un arrêt de travail.

    Consulter à distance permet également facilement et rapidement le suivi d'une maladie chronique ainsi que le renouvellement du traitement habituel.

    Si le médecin consulté à distance estime qu'une auscultation est nécessaire, il oriente alors le patient vers une consultation présentielle.

     


    Publié le 13/11/2022
  • Comment atténuer les effets des piqûres d'araignée
    Conseil

    Septembre, c'est l'automne, les araignées rentrent dans les maisons, elles peuvent pénétrer par la cave, le toit, la cheminée, les conduits, la ventilation ou encore par les trous et fissures dans les murs.

    Attention aux piqûres ! La plupart du temps, la piqûre d'araignée entraîne des démangeaisons, un gonflement et une rougeur, parfois une petite douleur musculaire. Dans de rares cas, en cas d'allergie au venin d'araignée, il peut y avoir apparition d'une urticaire ou d'un œdème de Quincke. 

    Comment reconnaître une piqûre d'araignée ?

    La morsure d'araignée est très facile à reconnaître : elle se caractérise par deux petits trous dans la peau situés l'un à côté de l'autre. En France, les morsures d'araignées, quoique douloureuses, sont sans danger.

    Comment les soigner ?

    Il faut laver la plaie avec de l'eau et du savon. On désinfecte la zone piquée avec un antiseptique à la Chlorhexidine. On peut aussi appliquer une poche de froid sur la piqûre d'araignée, son effet antalgique va permettre d'éviter l'apparition d'un œdème.

    La morsure d'araignée est généralement inoffensive, elle ne transmet pas de maladie et ne nécessite pas de soins particuliers.

    Quelle pommade pour une piqûre d'araignée ?

    Il existe des pommades d'hydrocortisone qui sont vendues sans ordonnance mais elles sont seulement destinées à un traitement qui n'excède pas trois jours. Elles sont préconisées pour apaiser les démangeaisons dues aux piqûres d'insectes.

    Prenez conseil à la pharmacie, nous saurons vous aiguiller vers la meilleure solution pour atténuer les désagréments...

    Septembre, c'est l'automne, les araignées rentrent dans les maisons, elles peuvent pénétrer par la cave, le toit, la cheminée, les conduits, la ventilation ou encore par les trous et fissures dans les murs.

    Attention aux piqûres ! La plupart du temps, la piqûre d'araignée entraîne des démangeaisons, un gonflement et une rougeur, parfois une petite douleur musculaire. Dans de rares cas, en cas d'allergie au venin d'araignée, il peut y avoir apparition d'une urticaire ou d'un œdème de Quincke. 

    Comment reconnaître une piqûre d'araignée ?

    La morsure d'araignée est très facile à reconnaître : elle se caractérise par deux petits trous dans la peau situés l'un à côté de l'autre. En France, les morsures d'araignées, quoique douloureuses, sont sans danger.

    Comment les soigner ?

    Il faut laver la plaie avec de l'eau et du savon. On désinfecte la zone piquée avec un antiseptique à la Chlorhexidine. On peut aussi appliquer une poche de froid sur la piqûre d'araignée, son effet antalgique va permettre d'éviter l'apparition d'un œdème.

    La morsure d'araignée est généralement inoffensive, elle ne transmet pas de maladie et ne nécessite pas de soins particuliers.

    Quelle pommade pour une piqûre d'araignée ?

    Il existe des pommades d'hydrocortisone qui sont vendues sans ordonnance mais elles sont seulement destinées à un traitement qui n'excède pas trois jours. Elles sont préconisées pour apaiser les démangeaisons dues aux piqûres d'insectes.

    Prenez conseil à la pharmacie, nous saurons vous aiguiller vers la meilleure solution pour atténuer les désagréments...


    Publié le 20/10/2022
  • Octobre rose
    Information

    L'opération Octobre Rose a pour but de sensibiliser et de mobiliser le grand public au dépistage du cancer du sein qui reste à ce jour le cancer féminin le plus diagnostiqué au monde.

    Les actions originales à mettre en place dans votre commune peuvent être diverses : course à pieds (en principe l'association ODYSSÉA organise des courses chaque année), forum d'informations, conférence, évènement culturel, journée portes ouvertes, cabinet mobile de radiologie ou de tests sans oublier de mettre votre collectivité aux couleurs d'Octobre Rose.

    Le cancer du sein : des informations à partager !

    Le cancer du sein est détecté par l'auto-palpation, la palpation par le médecin traitant ou le gynécologue à la recherche de grosseur, la mammographie qui est un examen radiographique, l'échographie (exploration grâce à des ultrasons) qui apporte des informations additionnelles à celles obtenues par la mammographie, ceci dans le but de guider le médecin à faire pratiquer ou non une biopsie complémentaire ou cytoponction consistant à examiner au microscope un fragment de la tumeur.  L'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou le scanner peuvent aussi être prescrits pour avoir des images plus précises notamment dans la surveillance des femmes à risque génétique prouvé.

    Les facteurs qui augmentent les risques sont le tabac, la consommation d'alcool, le surpoids, la puberté à un âge précoce et la ménopause tardive.

    Les différents traitements sont l'ablation du sein ou de la tumeur pratiquée par un chirurgien. Outre la chirurgie, quatre types de traitements peuvent êtres employés, seuls ou associés : la radiothérapie, la chimiothérapie, l'hormonothérapie et les thérapies ciblées, il s'agit d'utiliser des molécules qui reconnaissent et agissent sur une anomalie moléculaire spécifique de la tumeur.

    En conclusion : malgré l'inquiétude naturelle que peuvent susciter tous les traitements, il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui, grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés quand les tumeurs mesurent moins de 2 cm, ce qui accroît les chances de guérison.

    L'association Ruban Rose créée en 1994 a une double mission : 

    ✔︎ mettre en place chaque année une campagne de sensibilisation et d'informations autour de la lutte contre le cancer du sein.

    ✔︎ récolter des dons pour soutenir la recherche à travers les prix Ruban Rose.

    Pour toutes informations et faire un don : cancerdusein.org

    L'opération Octobre Rose a pour but de sensibiliser et de mobiliser le grand public au dépistage du cancer du sein qui reste à ce jour le cancer féminin le plus diagnostiqué au monde.

    Les actions originales à mettre en place dans votre commune peuvent être diverses : course à pieds (en principe l'association ODYSSÉA organise des courses chaque année), forum d'informations, conférence, évènement culturel, journée portes ouvertes, cabinet mobile de radiologie ou de tests sans oublier de mettre votre collectivité aux couleurs d'Octobre Rose.

    Le cancer du sein : des informations à partager !

    Le cancer du sein est détecté par l'auto-palpation, la palpation par le médecin traitant ou le gynécologue à la recherche de grosseur, la mammographie qui est un examen radiographique, l'échographie (exploration grâce à des ultrasons) qui apporte des informations additionnelles à celles obtenues par la mammographie, ceci dans le but de guider le médecin à faire pratiquer ou non une biopsie complémentaire ou cytoponction consistant à examiner au microscope un fragment de la tumeur.  L'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou le scanner peuvent aussi être prescrits pour avoir des images plus précises notamment dans la surveillance des femmes à risque génétique prouvé.

    Les facteurs qui augmentent les risques sont le tabac, la consommation d'alcool, le surpoids, la puberté à un âge précoce et la ménopause tardive.

    Les différents traitements sont l'ablation du sein ou de la tumeur pratiquée par un chirurgien. Outre la chirurgie, quatre types de traitements peuvent êtres employés, seuls ou associés : la radiothérapie, la chimiothérapie, l'hormonothérapie et les thérapies ciblées, il s'agit d'utiliser des molécules qui reconnaissent et agissent sur une anomalie moléculaire spécifique de la tumeur.

    En conclusion : malgré l'inquiétude naturelle que peuvent susciter tous les traitements, il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui, grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés quand les tumeurs mesurent moins de 2 cm, ce qui accroît les chances de guérison.

    L'association Ruban Rose créée en 1994 a une double mission : 

    ✔︎ mettre en place chaque année une campagne de sensibilisation et d'informations autour de la lutte contre le cancer du sein.

    ✔︎ récolter des dons pour soutenir la recherche à travers les prix Ruban Rose.

    Pour toutes informations et faire un don : cancerdusein.org


    Publié le 13/10/2022
  • Soin de la peau après une exposition solaire
    Conseil

    La période estivale, si elle est l'occasion de prendre de belles couleurs, est aussi un moment de l'année où il faut apporter une attention accrue à la peau malmenée par les rayons UVA et UVB. Quelques règles sont à respecter pour en prendre soin.

    Après une journée passée à la plage ou en plein air il faut bien rincer la peau pour éliminer les résidus de crème solaire, de chlore, de sel, de sable et les impuretés liées à la transpiration. Il est donc important de se doucher en utilisant un savon ou un gel nettoyant doux et nourrissant qui n'agressera pas la peau déjà fragilisée.

    Le soleil asséchant la peau il est aussi nécessaire de bien la réhydrater avec des produits cosmétiques spécifiques qui vont lui apporter de la fraîcheur et freiner le vieillissement cutané. L'hydratation de la peau vient aussi de l'intérieur, boire au moins un litre et demi d'eau par jour est bénéfique et avoir une alimentation équilibrée et adaptée avec une consommation d'aliments riches en eau tels que le melon, les tomates ou les pastèques aux propriétés désaltérantes.

    Il est enfin indispensable d'utiliser des soins après-soleil après une exposition.

    Les après-soleil sont à appliquer après chaque exposition sur le visage et sur le corps juste après la douche. Il en existe toute une gamme et sous toutes les formes, gel, lait, crème, baume, huile, spray ou stick et pour toute la famille. Ils sont formulés à base de beurre de karité, de glycérine, de bisabolol ou d'aloé vera qui vont hydrater, nourrir les peaux asséchées, rafraîchir, apaiser et favoriser la régénération cellulaire.

     

    La période estivale, si elle est l'occasion de prendre de belles couleurs, est aussi un moment de l'année où il faut apporter une attention accrue à la peau malmenée par les rayons UVA et UVB. Quelques règles sont à respecter pour en prendre soin.

    Après une journée passée à la plage ou en plein air il faut bien rincer la peau pour éliminer les résidus de crème solaire, de chlore, de sel, de sable et les impuretés liées à la transpiration. Il est donc important de se doucher en utilisant un savon ou un gel nettoyant doux et nourrissant qui n'agressera pas la peau déjà fragilisée.

    Le soleil asséchant la peau il est aussi nécessaire de bien la réhydrater avec des produits cosmétiques spécifiques qui vont lui apporter de la fraîcheur et freiner le vieillissement cutané. L'hydratation de la peau vient aussi de l'intérieur, boire au moins un litre et demi d'eau par jour est bénéfique et avoir une alimentation équilibrée et adaptée avec une consommation d'aliments riches en eau tels que le melon, les tomates ou les pastèques aux propriétés désaltérantes.

    Il est enfin indispensable d'utiliser des soins après-soleil après une exposition.

    Les après-soleil sont à appliquer après chaque exposition sur le visage et sur le corps juste après la douche. Il en existe toute une gamme et sous toutes les formes, gel, lait, crème, baume, huile, spray ou stick et pour toute la famille. Ils sont formulés à base de beurre de karité, de glycérine, de bisabolol ou d'aloé vera qui vont hydrater, nourrir les peaux asséchées, rafraîchir, apaiser et favoriser la régénération cellulaire.

     


    Publié le 21/09/2022
  • Opération "Science à la pelle"
    Actualité

    Mise en place par des chercheurs de l'INSERM début juin 2022, l'opération "Science à la pelle" est un projet de science participative qui permettra, grâce à l'étude des micro-organismes présents dans le sol, de trouver de nouveaux médicaments permettant de lutter contre les maladies infectieuses, ces dernières montrant une résistance accrue face aux antibiotiques actuels. Cette opération se déroule uniquement en France Métropolitaine et en Corse.

    Il vous suffit pour cela de prélever un peu de terre sous vos pieds au cours de vos promenades et de faire parvenir vos échantillons aux chercheurs qui étudieront vos prélèvements en laboratoire.

    Quelle est la marche à suivre ? Il vous faut une cuiller à café, des pochettes plastique hermétiques, un marqueur indélébile, un smartphone ou appareil photo pour tracer l'endroit du prélèvement.

    - Creusez à une profondeur de 5 à 15 cm et prélevez l'équivalent d'une cuiller à café de terre.
    - Mettez-la dans une pochette plastique hermétique refermable sur laquelle vous apposez vos initiales et le numéro de l'échantillon.
    - Prenez une photo du site et notez les données GPS.

    Il vous suffit ensuite d'enregistrer chaque échantillon sur l'application MindLogger Pilot ou Framaforms que vous aurez préalablement téléchargée sur votre smartphone, connectez-vous puis cliquez sur "Science à la pelle" et suivez les instructions.

    Envoyez alors vos échantillons par la Poste à l'adresse suivante :

    Science à la pelle
    Learning Planet Institute
    8 bis rue Charles V
    75004 Paris

    En laboratoire les chercheurs isoleront et étudieront les bactéries présentes dans vos échantillons ; si une bactérie jamais isolée est décelée, vous aurez même le privilège de lui donner un nom.

    Pour plus de renseignements allez sur le site www.science-a-la-pelle.fr

     

    Mise en place par des chercheurs de l'INSERM début juin 2022, l'opération "Science à la pelle" est un projet de science participative qui permettra, grâce à l'étude des micro-organismes présents dans le sol, de trouver de nouveaux médicaments permettant de lutter contre les maladies infectieuses, ces dernières montrant une résistance accrue face aux antibiotiques actuels. Cette opération se déroule uniquement en France Métropolitaine et en Corse.

    Il vous suffit pour cela de prélever un peu de terre sous vos pieds au cours de vos promenades et de faire parvenir vos échantillons aux chercheurs qui étudieront vos prélèvements en laboratoire.

    Quelle est la marche à suivre ? Il vous faut une cuiller à café, des pochettes plastique hermétiques, un marqueur indélébile, un smartphone ou appareil photo pour tracer l'endroit du prélèvement.

    - Creusez à une profondeur de 5 à 15 cm et prélevez l'équivalent d'une cuiller à café de terre.
    - Mettez-la dans une pochette plastique hermétique refermable sur laquelle vous apposez vos initiales et le numéro de l'échantillon.
    - Prenez une photo du site et notez les données GPS.

    Il vous suffit ensuite d'enregistrer chaque échantillon sur l'application MindLogger Pilot ou Framaforms que vous aurez préalablement téléchargée sur votre smartphone, connectez-vous puis cliquez sur "Science à la pelle" et suivez les instructions.

    Envoyez alors vos échantillons par la Poste à l'adresse suivante :

    Science à la pelle
    Learning Planet Institute
    8 bis rue Charles V
    75004 Paris

    En laboratoire les chercheurs isoleront et étudieront les bactéries présentes dans vos échantillons ; si une bactérie jamais isolée est décelée, vous aurez même le privilège de lui donner un nom.

    Pour plus de renseignements allez sur le site www.science-a-la-pelle.fr

     


    Publié le 07/09/2022
  • Les accidents à la montagne - Trousse de premiers secours
    Conseil

    En randonnée à la montagne, les risques de blessures légères sont accrus et les endroits où se soigner sont souvent éloignés, il est donc nécessaire de toujours emporter une trousse de secours avec soi afin de délivrer les premiers soins en cas d'accident.

    Cette trousse de premiers secours peut être constituée avec l'aide de votre pharmacien et doit contenir les éléments suivants :

    ☤ Des pansements : prendre des pansements hémostatiques et des pansements spéciaux pour ampoules.

    ☤ Des bandes pour les soins : en cas de luxation ou d'entorse il est important de pouvoir solidifier le contour de l'articulation afin d'éviter que la blessure ne s'aggrave. Ces bandes vous permettront de faire un strapping efficace (technique qui par l'utilisation de bandes entrecroisées permet de réaliser une contention plus ou moins souple).

    ☤ Des ciseaux : pour découper les bandes, pansements ou encore couper les vêtements si besoin.

    ☤ Un désinfectant : en spray ou à appliquer sur une compresse pour désinfecter les plaies.

    ☤ Des compresses :  en cas de blessure ouverte avec saignement la compresse reste le seul moyen de stabiliser la blessure.

    ☤ Un anti-douleur : type Paracétamol ou Ibuprofène, veiller à emmener un anti-douleur qui convient aussi aux enfants.

    ☤ Une pince à écharde : indispensable en cas de marche, une écharde dans le pied peut en effet obliger à stopper immédiatement la randonnée.

    ☤ De quoi faire face aux piqûres d'insectes ou de serpent : une piqûre peut s'avérer dangereuse, il est donc prudent d'emporter du spray ou des compresses apaisantes en cas de piqûre d'insecte et une pompe anti-venin pour les morsures de serpent.

    ☤ Du sucre : pour éviter les risques d'hypoglycémie et redonner de l'énergie en cas de coup de pompe.

    ☤ Une couverture de survie : une blessure peut entraîner une immobilisation de durée variable, il est impératif de pouvoir maintenir la personne au chaud - la face dorée côté extérieur permettant d'absorber la chaleur ou a contrario la protéger de l'insolation - la face argentée placée à l'extérieur permettant de réfléchir les rayons du soleil.

    En randonnée à la montagne, les risques de blessures légères sont accrus et les endroits où se soigner sont souvent éloignés, il est donc nécessaire de toujours emporter une trousse de secours avec soi afin de délivrer les premiers soins en cas d'accident.

    Cette trousse de premiers secours peut être constituée avec l'aide de votre pharmacien et doit contenir les éléments suivants :

    ☤ Des pansements : prendre des pansements hémostatiques et des pansements spéciaux pour ampoules.

    ☤ Des bandes pour les soins : en cas de luxation ou d'entorse il est important de pouvoir solidifier le contour de l'articulation afin d'éviter que la blessure ne s'aggrave. Ces bandes vous permettront de faire un strapping efficace (technique qui par l'utilisation de bandes entrecroisées permet de réaliser une contention plus ou moins souple).

    ☤ Des ciseaux : pour découper les bandes, pansements ou encore couper les vêtements si besoin.

    ☤ Un désinfectant : en spray ou à appliquer sur une compresse pour désinfecter les plaies.

    ☤ Des compresses :  en cas de blessure ouverte avec saignement la compresse reste le seul moyen de stabiliser la blessure.

    ☤ Un anti-douleur : type Paracétamol ou Ibuprofène, veiller à emmener un anti-douleur qui convient aussi aux enfants.

    ☤ Une pince à écharde : indispensable en cas de marche, une écharde dans le pied peut en effet obliger à stopper immédiatement la randonnée.

    ☤ De quoi faire face aux piqûres d'insectes ou de serpent : une piqûre peut s'avérer dangereuse, il est donc prudent d'emporter du spray ou des compresses apaisantes en cas de piqûre d'insecte et une pompe anti-venin pour les morsures de serpent.

    ☤ Du sucre : pour éviter les risques d'hypoglycémie et redonner de l'énergie en cas de coup de pompe.

    ☤ Une couverture de survie : une blessure peut entraîner une immobilisation de durée variable, il est impératif de pouvoir maintenir la personne au chaud - la face dorée côté extérieur permettant d'absorber la chaleur ou a contrario la protéger de l'insolation - la face argentée placée à l'extérieur permettant de réfléchir les rayons du soleil.


    Publié le 09/08/2022
  • Les différentes méthodes d'épilation
    Actualité

    L'été est là, finis les manches longues et les pantalons, nous nous découvrons. C'est plus que jamais le moment de se débarrasser des poils disgracieux afin de montrer peau nette. Voici un récapitulatif des différentes méthodes d'épilation, de celles à faire soi-même à la maison à celles plus pointues à faire en institut ou chez un dermatologue.

    ✔︎ La cire / les bandes de cire : appliquer à la spatule de bandes de cire chaude, tiède ou froide sur la zone à épiler, une fois solidifiée retirer d'un coup sec pour arracher les poils.
    Avantages : poil arraché à la racine, 3 semaines de tranquillité avant repousse - Inconvénients : long à réaliser et attention aux brûlures avec la cire chaude.

    ✔︎ La crème dépilatoire : appliquer sur zone à épiler, laisser poser le temps indiqué et retirer à la spatule.
    Avantages : facile, rapide et efficace - Inconvénients : odeur chimique pas très agréable, risque de réaction pour peaux sensibles et repousse du poil 2 à 3 jours après épilation.

    ✔︎ Le rasoir : coupe le poil au ras de la peau.
    Avantages : rapide - Inconvénients : le poil repousse rapidement, risque de coupures ou d'irritations et laisse la peau sèche et rugueuse.

    ✔︎ La pince à épiler : arrache les poils un par un.
    Avantages : épilation nette, précise et durable - Inconvénients : très long.

    ✔︎ L'épilateur électrique : il agit comme une multitude de pinces à épiler pour venir déraciner les poils.
    Avantages : 3 semaines de tranquillité avant repousse - Inconvénients : un peu long.

    ✔︎ Le laser : le rayon laser vise la mélatonine du poil, il atteint le poil à sa base au niveau du bulbe et en chauffant à haute température il va désintégrer le poil. Les séances de laser se font chez un médecin dermatologue ou en centre laser et esthétique.
    Avantages : poil définitivement supprimé - Inconvénients : plusieurs séances nécessaires car le laser n'agit que sur le poil en phase de pousse et acte assez onéreux.

    ✔︎ L'épilation électrique : consiste à envoyer un courant électrique à la base du poil par le biais d'une fine aiguille pour détruire le bulbe.
    Avantages : poil détruit ne repousse plus - Inconvénients : assez fastidieux, réalisé en centre spécialisé et plusieurs séances nécessaires en fonction de la pilosité.

    ✔︎ La lumière intense pulsée : l'appareil délivre de courtes impulsions de lumière directement dans le follicule pileux pour empêcher la repousse du poil.
    Avantages : effet durable avec réduction de 54% de poils en 3 mois et 50% au bout de 18 mois. L'IPL peut être réalisée à domicile. - Inconvénients : IPL contre-indiquée sur les peaux foncées et aussi sur les poils très clairs.

    ✔︎ L'épilation au fil : emprisonnés dans deux fils de coton très résistants les poils sont arrachés avec leur bulbe.
    Avantages : diminue le risque de poils incarnés et repousse plus lente - Inconvénients : méthode longue qui doit être réalisée par une professionnelle compétente.

    L'été est là, finis les manches longues et les pantalons, nous nous découvrons. C'est plus que jamais le moment de se débarrasser des poils disgracieux afin de montrer peau nette. Voici un récapitulatif des différentes méthodes d'épilation, de celles à faire soi-même à la maison à celles plus pointues à faire en institut ou chez un dermatologue.

    ✔︎ La cire / les bandes de cire : appliquer à la spatule de bandes de cire chaude, tiède ou froide sur la zone à épiler, une fois solidifiée retirer d'un coup sec pour arracher les poils.
    Avantages : poil arraché à la racine, 3 semaines de tranquillité avant repousse - Inconvénients : long à réaliser et attention aux brûlures avec la cire chaude.

    ✔︎ La crème dépilatoire : appliquer sur zone à épiler, laisser poser le temps indiqué et retirer à la spatule.
    Avantages : facile, rapide et efficace - Inconvénients : odeur chimique pas très agréable, risque de réaction pour peaux sensibles et repousse du poil 2 à 3 jours après épilation.

    ✔︎ Le rasoir : coupe le poil au ras de la peau.
    Avantages : rapide - Inconvénients : le poil repousse rapidement, risque de coupures ou d'irritations et laisse la peau sèche et rugueuse.

    ✔︎ La pince à épiler : arrache les poils un par un.
    Avantages : épilation nette, précise et durable - Inconvénients : très long.

    ✔︎ L'épilateur électrique : il agit comme une multitude de pinces à épiler pour venir déraciner les poils.
    Avantages : 3 semaines de tranquillité avant repousse - Inconvénients : un peu long.

    ✔︎ Le laser : le rayon laser vise la mélatonine du poil, il atteint le poil à sa base au niveau du bulbe et en chauffant à haute température il va désintégrer le poil. Les séances de laser se font chez un médecin dermatologue ou en centre laser et esthétique.
    Avantages : poil définitivement supprimé - Inconvénients : plusieurs séances nécessaires car le laser n'agit que sur le poil en phase de pousse et acte assez onéreux.

    ✔︎ L'épilation électrique : consiste à envoyer un courant électrique à la base du poil par le biais d'une fine aiguille pour détruire le bulbe.
    Avantages : poil détruit ne repousse plus - Inconvénients : assez fastidieux, réalisé en centre spécialisé et plusieurs séances nécessaires en fonction de la pilosité.

    ✔︎ La lumière intense pulsée : l'appareil délivre de courtes impulsions de lumière directement dans le follicule pileux pour empêcher la repousse du poil.
    Avantages : effet durable avec réduction de 54% de poils en 3 mois et 50% au bout de 18 mois. L'IPL peut être réalisée à domicile. - Inconvénients : IPL contre-indiquée sur les peaux foncées et aussi sur les poils très clairs.

    ✔︎ L'épilation au fil : emprisonnés dans deux fils de coton très résistants les poils sont arrachés avec leur bulbe.
    Avantages : diminue le risque de poils incarnés et repousse plus lente - Inconvénients : méthode longue qui doit être réalisée par une professionnelle compétente.


    Publié le 30/07/2022