PHARMACIE JULES VERNE

PHARMACIE JULES VERNE
190 rue Jean Moulin
80000 Amiens
Somme
Haut-de-France
France
Lundi - vendredi: 9H-12h15 14h-19h15 Samedi: 9h-12h30



phone
Labodata le catalogue produits des laboratoires pour les pharmacies en ligne Apotekisto projette les services de votre pharmacie sur internet
Présentation
Secteur d’activité : Pharmacies

La Pharmacie Jules Verne, spécialisée en Herboristerie et la vente de plantes en vrac, vous accueille dans le quartier Intercampus à Amiens.

Publications
  • Les meilleurs suppléments alimentaires pour améliorer la santé générale
    Actualité

    De nos jours, de plus en plus de personnes cherchent à optimiser leur santé en intégrant des suppléments alimentaires dans leur routine quotidienne. Voici le top 5 des meilleurs suppléments pour améliorer votre santé générale. Il est toutefois important de rappeler que les suppléments ne remplacent pas une alimentation saine et équilibrée et qu'il est essentiel de consulter un professionnel de la santé avant de commencer à en prendre.

    ◘ Les multivitamines et minéraux
    Ils constituent un excellent moyen de combler les carences potentielles dans votre alimentation. Ils contiennent généralement des vitamines essentielles comme la vitamine A, C, D, E et K, ainsi que des minéraux tels que le calcium, le magnésium et le zinc. Prendre un complément multivitaminé de bonne qualité peut contribuer à renforcer le système immunitaire, améliorer l'énergie et soutenir la santé des os et des articulations.

    Les oméga-3
    Présents notamment dans l'huile de poisson, ils sont essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau, la santé cardiovasculaire et le système immunitaire. Les oméga-3 aident également à réduire l'inflammation et peuvent avoir un effet protecteur contre certaines maladies chroniques. Si vous ne consommez pas suffisamment de poisson gras (comme le saumon ou les sardines), un complément d'oméga-3 peut être une bonne option.

    La vitamine D
    Elle est cruciale pour la santé des os, l'immunité et la régulation de l'humeur. La principale source de vitamine D provient de l'exposition au soleil, mais de nombreuses personnes présentent des carences, notamment pendant les mois d’hiver et surtout dans le Nord de la France. Un supplément en vitamine D peut aider à maintenir des niveaux adéquats et à prévenir les problèmes de santé associés à une carence.

    Les probiotiques
    Ce sont des bactéries bénéfiques qui vivent naturellement dans notre intestin. Ils sont essentiels pour la digestion, l'absorption des nutriments et le renforcement du système immunitaire. Un déséquilibre de la flore intestinale peut entraîner des problèmes digestifs et des infections. Prendre un supplément probiotique de qualité peut contribuer à rétablir cet équilibre et à favoriser une meilleure santé intestinale.

    Le magnésium
    Minéral essentiel qui intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques dans l’organisme, il est important pour la fonction musculaire, la relaxation, la gestion du stress et la qualité du sommeil. Un complément de magnésium peut être bénéfique pour ceux qui souffrent de stress, d'insomnie ou de crampes musculaires.

    En résumé, les multivitamines et minéraux, les oméga-3, la vitamine D, les probiotiques et le magnésium sont d'excellents suppléments alimentaires pour améliorer la santé générale. Toutefois, il est important de se rappeler que chaque individu est unique et que les besoins en suppléments peuvent varier en fonction de l'âge, du sexe, du mode de vie et des conditions de santé préexistantes.

    Avant de commencer à prendre des suppléments, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé, comme un pharmacien ou un médecin, pour évaluer vos besoins spécifiques et déterminer les suppléments les plus appropriés pour vous. N'oubliez pas que les suppléments ne sont pas des substituts à une alimentation saine et équilibrée et qu'ils doivent être utilisés en complément d'un mode de vie sain pour obtenir les meilleurs résultats.

    Enfin, il est essentiel de choisir des suppléments de haute qualité et de les acheter auprès de sources fiables pour garantir leur efficacité et leur sécurité. La qualité des suppléments peut varier considérablement entre les marques et les fabricants, il est donc important de faire des recherches et de lire les étiquettes attentivement avant de prendre une décision d'achat.

     

     

     

    De nos jours, de plus en plus de personnes cherchent à optimiser leur santé en intégrant des suppléments alimentaires dans leur routine quotidienne. Voici le top 5 des meilleurs suppléments pour améliorer votre santé générale. Il est toutefois important de rappeler que les suppléments ne remplacent pas une alimentation saine et équilibrée et qu'il est essentiel de consulter un professionnel de la santé avant de commencer à en prendre.

    ◘ Les multivitamines et minéraux
    Ils constituent un excellent moyen de combler les carences potentielles dans votre alimentation. Ils contiennent généralement des vitamines essentielles comme la vitamine A, C, D, E et K, ainsi que des minéraux tels que le calcium, le magnésium et le zinc. Prendre un complément multivitaminé de bonne qualité peut contribuer à renforcer le système immunitaire, améliorer l'énergie et soutenir la santé des os et des articulations.

    Les oméga-3
    Présents notamment dans l'huile de poisson, ils sont essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau, la santé cardiovasculaire et le système immunitaire. Les oméga-3 aident également à réduire l'inflammation et peuvent avoir un effet protecteur contre certaines maladies chroniques. Si vous ne consommez pas suffisamment de poisson gras (comme le saumon ou les sardines), un complément d'oméga-3 peut être une bonne option.

    La vitamine D
    Elle est cruciale pour la santé des os, l'immunité et la régulation de l'humeur. La principale source de vitamine D provient de l'exposition au soleil, mais de nombreuses personnes présentent des carences, notamment pendant les mois d’hiver et surtout dans le Nord de la France. Un supplément en vitamine D peut aider à maintenir des niveaux adéquats et à prévenir les problèmes de santé associés à une carence.

    Les probiotiques
    Ce sont des bactéries bénéfiques qui vivent naturellement dans notre intestin. Ils sont essentiels pour la digestion, l'absorption des nutriments et le renforcement du système immunitaire. Un déséquilibre de la flore intestinale peut entraîner des problèmes digestifs et des infections. Prendre un supplément probiotique de qualité peut contribuer à rétablir cet équilibre et à favoriser une meilleure santé intestinale.

    Le magnésium
    Minéral essentiel qui intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques dans l’organisme, il est important pour la fonction musculaire, la relaxation, la gestion du stress et la qualité du sommeil. Un complément de magnésium peut être bénéfique pour ceux qui souffrent de stress, d'insomnie ou de crampes musculaires.

    En résumé, les multivitamines et minéraux, les oméga-3, la vitamine D, les probiotiques et le magnésium sont d'excellents suppléments alimentaires pour améliorer la santé générale. Toutefois, il est important de se rappeler que chaque individu est unique et que les besoins en suppléments peuvent varier en fonction de l'âge, du sexe, du mode de vie et des conditions de santé préexistantes.

    Avant de commencer à prendre des suppléments, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé, comme un pharmacien ou un médecin, pour évaluer vos besoins spécifiques et déterminer les suppléments les plus appropriés pour vous. N'oubliez pas que les suppléments ne sont pas des substituts à une alimentation saine et équilibrée et qu'ils doivent être utilisés en complément d'un mode de vie sain pour obtenir les meilleurs résultats.

    Enfin, il est essentiel de choisir des suppléments de haute qualité et de les acheter auprès de sources fiables pour garantir leur efficacité et leur sécurité. La qualité des suppléments peut varier considérablement entre les marques et les fabricants, il est donc important de faire des recherches et de lire les étiquettes attentivement avant de prendre une décision d'achat.

     

     

     


    Publié le 07/06/2023
  • Les troubles du sommeil et les traitements disponibles
    Actualité

    Le sommeil est une fonction vitale pour notre corps et notre cerveau. Cependant, de nombreuses personnes souffrent de troubles du sommeil qui perturbent leur quotidien. Dans cet article, nous allons explorer les différents types de troubles du sommeil et les traitements disponibles pour les contrer.

    ☞ Insomnie
    L'insomnie est le trouble du sommeil le plus courant. Elle se caractérise par des difficultés à s'endormir ou à rester endormi. Les causes de l'insomnie sont variées, allant du stress aux problèmes de santé.
    Traitement : Les traitements de l'insomnie incluent des modifications du mode de vie (hygiène du sommeil), des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments tels que les hypnotiques.

    ☞ Syndrome des jambes sans repos (SJSR)
    Le SJSR provoque un besoin irrésistible de bouger les jambes, généralement en raison d'inconfort ou de sensations désagréables. Ce trouble peut entraîner des difficultés à s'endormir et un sommeil non réparateur.
    Traitement : Le traitement du SJSR repose principalement sur la gestion des symptômes, incluant les médicaments dopaminergiques, les anticonvulsivants, les benzodiazépines et les opioïdes à faible dose.

    ☞ Apnée du sommeil
    L'apnée du sommeil est un trouble dans lequel la respiration est interrompue de manière répétée pendant le sommeil. Il existe deux types principaux d'apnée du sommeil : l'apnée obstructive et l'apnée centrale.
    Traitement : Les traitements de l'apnée du sommeil incluent l'utilisation d'un appareil à pression positive continue (CPAP), les dispositifs d'avancement mandibulaire, la perte de poids et, dans certains cas, la chirurgie.

    ☞ Narcolepsie
    La narcolepsie est un trouble neurologique qui perturbe la capacité à contrôler le sommeil et l'éveil. Elle se manifeste par une somnolence excessive en journée et des attaques de sommeil soudaines.
    Traitement : Les médicaments stimulants, tels que le Modafinil et les amphétamines, ainsi que les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRSN) sont utilisés pour traiter la narcolepsie.

    ☞ Parasomnies
    Les parasomnies sont des comportements anormaux qui se produisent pendant le sommeil, tels que le somnambulisme, les terreurs nocturnes et les cauchemars.
    Traitement : Le traitement des parasomnies dépend de la gravité et de la fréquence des symptômes. Les approches incluent des modifications du mode de vie, des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments comme les benzodiazépines.

    En conclusion, les troubles du sommeil sont variés et peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour évaluer et diagnostiquer le type de trouble du sommeil dont vous souffrez. Une fois le diagnostic posé, il est possible d'explorer les traitements adaptés pour améliorer votre sommeil et votre bien-être général.

    N'oubliez pas que chaque individu est unique et que les traitements qui fonctionnent pour une personne peuvent ne pas être adaptés pour une autre. Une approche personnalisée et multidisciplinaire est souvent la clé pour gérer efficacement les troubles du sommeil. De plus, il est important de rester informé des nouvelles recherches et avancées dans le domaine du sommeil pour bénéficier des meilleures options de traitement disponibles.

    Votre pharmacien peut vous aider et vous guider dans les différentes options qui vous aideront à dépister les troubles éventuels du sommeil et leur traitement.
    N'hésitez pas à le consulter dans le cadre d'un entretien pharmaceutique.

    Le sommeil est une fonction vitale pour notre corps et notre cerveau. Cependant, de nombreuses personnes souffrent de troubles du sommeil qui perturbent leur quotidien. Dans cet article, nous allons explorer les différents types de troubles du sommeil et les traitements disponibles pour les contrer.

    ☞ Insomnie
    L'insomnie est le trouble du sommeil le plus courant. Elle se caractérise par des difficultés à s'endormir ou à rester endormi. Les causes de l'insomnie sont variées, allant du stress aux problèmes de santé.
    Traitement : Les traitements de l'insomnie incluent des modifications du mode de vie (hygiène du sommeil), des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments tels que les hypnotiques.

    ☞ Syndrome des jambes sans repos (SJSR)
    Le SJSR provoque un besoin irrésistible de bouger les jambes, généralement en raison d'inconfort ou de sensations désagréables. Ce trouble peut entraîner des difficultés à s'endormir et un sommeil non réparateur.
    Traitement : Le traitement du SJSR repose principalement sur la gestion des symptômes, incluant les médicaments dopaminergiques, les anticonvulsivants, les benzodiazépines et les opioïdes à faible dose.

    ☞ Apnée du sommeil
    L'apnée du sommeil est un trouble dans lequel la respiration est interrompue de manière répétée pendant le sommeil. Il existe deux types principaux d'apnée du sommeil : l'apnée obstructive et l'apnée centrale.
    Traitement : Les traitements de l'apnée du sommeil incluent l'utilisation d'un appareil à pression positive continue (CPAP), les dispositifs d'avancement mandibulaire, la perte de poids et, dans certains cas, la chirurgie.

    ☞ Narcolepsie
    La narcolepsie est un trouble neurologique qui perturbe la capacité à contrôler le sommeil et l'éveil. Elle se manifeste par une somnolence excessive en journée et des attaques de sommeil soudaines.
    Traitement : Les médicaments stimulants, tels que le Modafinil et les amphétamines, ainsi que les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRSN) sont utilisés pour traiter la narcolepsie.

    ☞ Parasomnies
    Les parasomnies sont des comportements anormaux qui se produisent pendant le sommeil, tels que le somnambulisme, les terreurs nocturnes et les cauchemars.
    Traitement : Le traitement des parasomnies dépend de la gravité et de la fréquence des symptômes. Les approches incluent des modifications du mode de vie, des thérapies cognitivo-comportementales et, dans certains cas, des médicaments comme les benzodiazépines.

    En conclusion, les troubles du sommeil sont variés et peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour évaluer et diagnostiquer le type de trouble du sommeil dont vous souffrez. Une fois le diagnostic posé, il est possible d'explorer les traitements adaptés pour améliorer votre sommeil et votre bien-être général.

    N'oubliez pas que chaque individu est unique et que les traitements qui fonctionnent pour une personne peuvent ne pas être adaptés pour une autre. Une approche personnalisée et multidisciplinaire est souvent la clé pour gérer efficacement les troubles du sommeil. De plus, il est important de rester informé des nouvelles recherches et avancées dans le domaine du sommeil pour bénéficier des meilleures options de traitement disponibles.

    Votre pharmacien peut vous aider et vous guider dans les différentes options qui vous aideront à dépister les troubles éventuels du sommeil et leur traitement.
    N'hésitez pas à le consulter dans le cadre d'un entretien pharmaceutique.


    Publié le 23/05/2023
  • Actualité

    Publié le 01/05/2023
  • Choisir les bons produits de soins personnels selon votre type de peau et de cheveux !
    Actualité

    Afin de maintenir une peau saine et des cheveux en bonne santé il est crucial de choisir des produits de soins adaptés à vos besoins spécifiques, voici quelques étapes essentielles pour vous aider, votre pharmacien est également à votre disposition pour vous guider dans vos choix.

    ✻  Soins pour la peau :

    1 • Déterminez votre type de peau : Il est important de connaître votre type de peau. Les types de peau courants sont : normale, sèche, grasse, mixte et sensible. Une consultation chez un dermatologue ou en salon d'esthétique peut vous aider à le déterminer avec précision.
    2 • Choisissez des produits adaptés à votre type de peau : Les peaux grasses bénéficieront de produits non comédogènes et matifiants, tandis que les peaux sèches nécessiteront des produits hydratants et nourrissants.
    3 • Analysez la composition des produits : Prenez le temps de lire les étiquettes, évitez les produits contenant des irritants potentiels, tels que les parfums, les colorants et les alcools, surtout si vous avez une peau sensible. Faites aussi attention si vous présentez des allergies en lisant les emballages.

    ✻  Soins pour les cheveux :

    1 • Déterminez votre type de cheveux : Cela vous aidera à choisir les produits capillaires les plus appropriés. Les types de cheveux courants sont : normaux, secs, gras, fins, épais, bouclés, frisés et colorés
    2 • Choisissez des produits capillaires adaptés : Les cheveux secs nécessitent des produits hydratants et nourrissants, tandis que les cheveux gras bénéficieront de produits légers et purifiants.

    Que ce soit pour la peau ou les cheveux suivez ces règles de base :
    Privilégiez les ingrédients naturels et doux : Essayez de choisir des produits contenant des ingrédients naturels et doux, tels que les huiles essentielles, les extraits de plantes et les vitamines. Ils sont généralement moins irritants et plus bénéfiques pour la peau et les cheveux.
    Testez les produits avant de les acheter : Si possible, demandez des échantillons à votre pharmacien ou achetez des formats voyage pour tester les produits.
    Consultez les avis et les recommandations : N'hésitez pas à demander des conseils à votre pharmacien, à vos proches. Cependant, gardez à l'esprit que chaque personne est unique et ce qui fonctionne pour les autres peut ne pas fonctionner pour vous.
    Adaptez votre routine en fonction des besoins de votre peau et de vos cheveux : Votre peau et vos cheveux peuvent changer en fonction des saisons, de votre régime alimentaire, de votre niveau de stress et d'autres facteurs. Il est important d'adapter votre routine de soins personnels en fonction de ces changements pour maintenir une peau et des cheveux sains.
    Soyez patient et persévérant : Lorsque vous essayez de nouveaux produits de soins personnels, il est important de leur donner suffisamment de temps pour voir des résultats. 
    Consultez un professionnel en cas de problèmes persistants : Si malgré l'utilisation de produits adaptés vous rencontrez des problèmes persistants avec votre peau ou vos cheveux, il est essentiel de consulter un dermatologue ou un trichologue (qui étudie les cheveux et le cuir chevelu) pour obtenir des conseils professionnels.

    En résumé, choisir les bons produits  peut sembler compliqué, mais en suivant ces conseils, vous serez en mesure de trouver les produits les mieux adaptés à vos besoins. N'oubliez pas que la clé d'une peau et de cheveux sains réside dans une routine de soins adaptée et l'utilisation de produits de qualité. Si vous avez des questions ou des préoccupations, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien ou un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.

    Afin de maintenir une peau saine et des cheveux en bonne santé il est crucial de choisir des produits de soins adaptés à vos besoins spécifiques, voici quelques étapes essentielles pour vous aider, votre pharmacien est également à votre disposition pour vous guider dans vos choix.

    ✻  Soins pour la peau :

    1 • Déterminez votre type de peau : Il est important de connaître votre type de peau. Les types de peau courants sont : normale, sèche, grasse, mixte et sensible. Une consultation chez un dermatologue ou en salon d'esthétique peut vous aider à le déterminer avec précision.
    2 • Choisissez des produits adaptés à votre type de peau : Les peaux grasses bénéficieront de produits non comédogènes et matifiants, tandis que les peaux sèches nécessiteront des produits hydratants et nourrissants.
    3 • Analysez la composition des produits : Prenez le temps de lire les étiquettes, évitez les produits contenant des irritants potentiels, tels que les parfums, les colorants et les alcools, surtout si vous avez une peau sensible. Faites aussi attention si vous présentez des allergies en lisant les emballages.

    ✻  Soins pour les cheveux :

    1 • Déterminez votre type de cheveux : Cela vous aidera à choisir les produits capillaires les plus appropriés. Les types de cheveux courants sont : normaux, secs, gras, fins, épais, bouclés, frisés et colorés
    2 • Choisissez des produits capillaires adaptés : Les cheveux secs nécessitent des produits hydratants et nourrissants, tandis que les cheveux gras bénéficieront de produits légers et purifiants.

    Que ce soit pour la peau ou les cheveux suivez ces règles de base :
    Privilégiez les ingrédients naturels et doux : Essayez de choisir des produits contenant des ingrédients naturels et doux, tels que les huiles essentielles, les extraits de plantes et les vitamines. Ils sont généralement moins irritants et plus bénéfiques pour la peau et les cheveux.
    Testez les produits avant de les acheter : Si possible, demandez des échantillons à votre pharmacien ou achetez des formats voyage pour tester les produits.
    Consultez les avis et les recommandations : N'hésitez pas à demander des conseils à votre pharmacien, à vos proches. Cependant, gardez à l'esprit que chaque personne est unique et ce qui fonctionne pour les autres peut ne pas fonctionner pour vous.
    Adaptez votre routine en fonction des besoins de votre peau et de vos cheveux : Votre peau et vos cheveux peuvent changer en fonction des saisons, de votre régime alimentaire, de votre niveau de stress et d'autres facteurs. Il est important d'adapter votre routine de soins personnels en fonction de ces changements pour maintenir une peau et des cheveux sains.
    Soyez patient et persévérant : Lorsque vous essayez de nouveaux produits de soins personnels, il est important de leur donner suffisamment de temps pour voir des résultats. 
    Consultez un professionnel en cas de problèmes persistants : Si malgré l'utilisation de produits adaptés vous rencontrez des problèmes persistants avec votre peau ou vos cheveux, il est essentiel de consulter un dermatologue ou un trichologue (qui étudie les cheveux et le cuir chevelu) pour obtenir des conseils professionnels.

    En résumé, choisir les bons produits  peut sembler compliqué, mais en suivant ces conseils, vous serez en mesure de trouver les produits les mieux adaptés à vos besoins. N'oubliez pas que la clé d'une peau et de cheveux sains réside dans une routine de soins adaptée et l'utilisation de produits de qualité. Si vous avez des questions ou des préoccupations, n'hésitez pas à consulter votre pharmacien ou un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.


    Publié le 27/04/2023
  • Le cancer colorectal : prévention, symptômes et traitements
    Actualité

    Le cancer colorectal, également connu sous le nom de cancer du côlon ou du rectum, est l'un des cancers les plus courants dans le monde. Il est crucial de sensibiliser la population à cette maladie et de promouvoir les mesures de prévention et de dépistage. En voici les causes, les symptômes, les méthodes de prévention et les options de traitement. 

    ❖ Causes et facteurs de risque :

    Le cancer colorectal se développe lorsque des cellules anormales se multiplient dans le côlon ou le rectum, formant une tumeur. Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité de développer cette maladie :

    1. Âge : Le risque de cancer colorectal augmente avec l'âge, en particulier après 50 ans.
    2. Antécédents familiaux : Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal sont plus susceptibles de développer la maladie.
    3. Polypes : Ce sont des excroissances bénignes dans le côlon ou le rectum qui peuvent éventuellement devenir cancéreuses.
    4. Mode de vie : Un régime alimentaire riche en graisses et en viandes rouges, un manque d'activité physique, la consommation excessive d'alcool et le tabagisme sont des facteurs de risque modifiables.

    ❖ Symptômes :

    Les symptômes du cancer colorectal peuvent varier d'une personne à l'autre et dépendent souvent du stade de la maladie. Les symptômes courants sont :
    - Diarrhée, constipation ou alternance entre les deux.
    - Sang dans les selles ou selles noires.
    - Douleurs abdominales, crampes ou ballonnements.
    - Fatigue et faiblesse inhabituelles.
    - Perte de poids inexpliquée.

    ❖ Dépistage et prévention :

    Le dépistage du cancer colorectal est essentiel pour détecter la maladie à un stade précoce, ce qui augmente les chances de réussite du traitement. Les options de dépistage incluent :

    Test immunologique de recherche de sang occulte dans les selles : Ce test détecte la présence de sang dans les selles, ce qui peut indiquer un cancer colorectal. Afin de faciliter l'accès au dépistage des kits sont délivrés en pharmacie depuis octobre 2022. Si vous êtes éligible au dépistage (personnes âgées de 50 à 74 ans), vous recevez une invitation à réaliser ce test gratuitement tous les 2 ans.
    Sigmoïdoscopie : Examen visuel du rectum et du côlon inférieur à l'aide d'un tube flexible muni d'une caméra.
    Coloscopie : Procédure similaire à la sigmoïdoscopie, mais qui examine l'ensemble du côlon.

    Pour prévenir le cancer colorectal, adoptez un mode de vie sain en maintenant un régime alimentaire équilibré, en faisant de l'exercice régulièrement, en évitant le tabac et en limitant la consommation d'alcool. Il est également important de consulter votre médecin pour discuter des options de dépistage adaptées à votre âge et à vos facteurs de risque personnels. La prévention et le dépistage précoce du cancer colorectal sont essentiels pour réduire l'incidence et améliorer les taux de survie.

    ❖ Traitement :

    Le traitement du cancer colorectal dépend du stade de la maladie, de la localisation de la tumeur et de la santé générale du patient. Les options de traitement sont les suivantes :

    1. Chirurgie : L'ablation de la tumeur et des tissus environnants est souvent la première étape du traitement. Dans les stades précoces, il est possible de retirer des polypes lors d'une coloscopie.
    2. Radiothérapie : La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être utilisée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur ou après la chirurgie pour éliminer les cellules cancéreuses restantes.
    3. Chimiothérapie : La chimiothérapie implique l'utilisation de médicaments pour tuer les cellules cancéreuses ou empêcher leur croissance. Elle peut être administrée par voie orale ou intraveineuse et est souvent utilisée en combinaison avec la chirurgie et la radiothérapie.
    4. Immunothérapie : L'immunothérapie stimule le système immunitaire du patient pour combattre le cancer. Ce traitement est généralement réservé aux cancers colorectaux avancés ou récurrents.

    Le cancer colorectal est une maladie grave, mais avec une sensibilisation accrue, un dépistage précoce et des choix de mode de vie sains, il est possible de réduire le risque de développer cette maladie.

     

    Le cancer colorectal, également connu sous le nom de cancer du côlon ou du rectum, est l'un des cancers les plus courants dans le monde. Il est crucial de sensibiliser la population à cette maladie et de promouvoir les mesures de prévention et de dépistage. En voici les causes, les symptômes, les méthodes de prévention et les options de traitement. 

    ❖ Causes et facteurs de risque :

    Le cancer colorectal se développe lorsque des cellules anormales se multiplient dans le côlon ou le rectum, formant une tumeur. Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité de développer cette maladie :

    1. Âge : Le risque de cancer colorectal augmente avec l'âge, en particulier après 50 ans.
    2. Antécédents familiaux : Les personnes ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal sont plus susceptibles de développer la maladie.
    3. Polypes : Ce sont des excroissances bénignes dans le côlon ou le rectum qui peuvent éventuellement devenir cancéreuses.
    4. Mode de vie : Un régime alimentaire riche en graisses et en viandes rouges, un manque d'activité physique, la consommation excessive d'alcool et le tabagisme sont des facteurs de risque modifiables.

    ❖ Symptômes :

    Les symptômes du cancer colorectal peuvent varier d'une personne à l'autre et dépendent souvent du stade de la maladie. Les symptômes courants sont :
    - Diarrhée, constipation ou alternance entre les deux.
    - Sang dans les selles ou selles noires.
    - Douleurs abdominales, crampes ou ballonnements.
    - Fatigue et faiblesse inhabituelles.
    - Perte de poids inexpliquée.

    ❖ Dépistage et prévention :

    Le dépistage du cancer colorectal est essentiel pour détecter la maladie à un stade précoce, ce qui augmente les chances de réussite du traitement. Les options de dépistage incluent :

    Test immunologique de recherche de sang occulte dans les selles : Ce test détecte la présence de sang dans les selles, ce qui peut indiquer un cancer colorectal. Afin de faciliter l'accès au dépistage des kits sont délivrés en pharmacie depuis octobre 2022. Si vous êtes éligible au dépistage (personnes âgées de 50 à 74 ans), vous recevez une invitation à réaliser ce test gratuitement tous les 2 ans.
    Sigmoïdoscopie : Examen visuel du rectum et du côlon inférieur à l'aide d'un tube flexible muni d'une caméra.
    Coloscopie : Procédure similaire à la sigmoïdoscopie, mais qui examine l'ensemble du côlon.

    Pour prévenir le cancer colorectal, adoptez un mode de vie sain en maintenant un régime alimentaire équilibré, en faisant de l'exercice régulièrement, en évitant le tabac et en limitant la consommation d'alcool. Il est également important de consulter votre médecin pour discuter des options de dépistage adaptées à votre âge et à vos facteurs de risque personnels. La prévention et le dépistage précoce du cancer colorectal sont essentiels pour réduire l'incidence et améliorer les taux de survie.

    ❖ Traitement :

    Le traitement du cancer colorectal dépend du stade de la maladie, de la localisation de la tumeur et de la santé générale du patient. Les options de traitement sont les suivantes :

    1. Chirurgie : L'ablation de la tumeur et des tissus environnants est souvent la première étape du traitement. Dans les stades précoces, il est possible de retirer des polypes lors d'une coloscopie.
    2. Radiothérapie : La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être utilisée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur ou après la chirurgie pour éliminer les cellules cancéreuses restantes.
    3. Chimiothérapie : La chimiothérapie implique l'utilisation de médicaments pour tuer les cellules cancéreuses ou empêcher leur croissance. Elle peut être administrée par voie orale ou intraveineuse et est souvent utilisée en combinaison avec la chirurgie et la radiothérapie.
    4. Immunothérapie : L'immunothérapie stimule le système immunitaire du patient pour combattre le cancer. Ce traitement est généralement réservé aux cancers colorectaux avancés ou récurrents.

    Le cancer colorectal est une maladie grave, mais avec une sensibilisation accrue, un dépistage précoce et des choix de mode de vie sains, il est possible de réduire le risque de développer cette maladie.

     


    Publié le 18/04/2023
  • Les bienfaits des bains enveloppés pour les bébés
    Actualité

    La technique du bain enveloppé consiste à utiliser un lange encore appelé tétra qui permet de maintenir et rassurer les nourrissons au moment du bain et que vous pouvez vous procurer en pharmacie. Elle a été initialement utilisée en Néonatalogie mais s'est étendue désormais aux bébés jusqu'à 2-3 mois pour faire de leur bain un véritable moment de bien-être et de communication avec les parents.

    Le fait d'être enveloppé et en milieu aquatique procure une sensation de confort au bébé, cela lui rappelle sa vie intra-utérine et favorise la détente, il se sent en confiance.

    Avant de plonger bébé dans l'eau il y a quelques préparatifs à exécuter :

    Veiller à ce que bébé n'ait pas de fièvre.
    Utiliser bien sûr une baignoire adaptée à bébé, vérifier la température de l'eau à 37° avec un thermomètre.
    Créer une ambiance chaleureuse avec une lumière douce et une pièce suffisamment chauffée.
    Préparer tous les éléments dont vous aurez besoin, lange prêt sur la table à langer, serviette ou sortie de bain sèche prête, savon, shampooing, tout doit être à portée de main.
    Déshabiller bébé en le recouvrant au fur et à mesure du lange pour ne pas qu'il ait froid.

    Quand tout est prêt vous pouvez plonger bébé avec le lange dans la baignoire en veillant à tenir sa tête hors de l'eau et en maintenant constamment le lange sur la peau de bébé, savonnez son corps étape par étape en recouvrant bien chaque partie du corps une fois le savonnage effectué. Afin d'optimiser son bien-être vous pouvez bercer votre bébé dans le bain.

    Au bout de 10 minutes vous pouvez sortir bébé du bain en laissant glisser le tétra dans la baignoire et en enveloppant immédiatement bébé dans une serviette sèche. Vous pouvez alors prolonger le moment de bien-être par un massage avec une huile de massage spécifique pour nourrissons, de nombreuses marques en proposent telles que Mustela, Weleda, Bioderma, Uriage, La Roche-Posay.

    Ces marques proposent également toutes sortes de produits spécialement adaptés à la toilette des nourrissons qui respectent leur peau fragile et sensible : nettoyant doux, soin lavant, shampooing, eau micellaire, lait hydratant, liniment oléo-calcaire pour la toilette du siège sans oublier le sérum physiologique pour les lavages de nez...). N'hésitez pas et demandez conseil à votre pharmacien qui se fera un plaisir de vous guider.

    La technique du bain enveloppé consiste à utiliser un lange encore appelé tétra qui permet de maintenir et rassurer les nourrissons au moment du bain et que vous pouvez vous procurer en pharmacie. Elle a été initialement utilisée en Néonatalogie mais s'est étendue désormais aux bébés jusqu'à 2-3 mois pour faire de leur bain un véritable moment de bien-être et de communication avec les parents.

    Le fait d'être enveloppé et en milieu aquatique procure une sensation de confort au bébé, cela lui rappelle sa vie intra-utérine et favorise la détente, il se sent en confiance.

    Avant de plonger bébé dans l'eau il y a quelques préparatifs à exécuter :

    Veiller à ce que bébé n'ait pas de fièvre.
    Utiliser bien sûr une baignoire adaptée à bébé, vérifier la température de l'eau à 37° avec un thermomètre.
    Créer une ambiance chaleureuse avec une lumière douce et une pièce suffisamment chauffée.
    Préparer tous les éléments dont vous aurez besoin, lange prêt sur la table à langer, serviette ou sortie de bain sèche prête, savon, shampooing, tout doit être à portée de main.
    Déshabiller bébé en le recouvrant au fur et à mesure du lange pour ne pas qu'il ait froid.

    Quand tout est prêt vous pouvez plonger bébé avec le lange dans la baignoire en veillant à tenir sa tête hors de l'eau et en maintenant constamment le lange sur la peau de bébé, savonnez son corps étape par étape en recouvrant bien chaque partie du corps une fois le savonnage effectué. Afin d'optimiser son bien-être vous pouvez bercer votre bébé dans le bain.

    Au bout de 10 minutes vous pouvez sortir bébé du bain en laissant glisser le tétra dans la baignoire et en enveloppant immédiatement bébé dans une serviette sèche. Vous pouvez alors prolonger le moment de bien-être par un massage avec une huile de massage spécifique pour nourrissons, de nombreuses marques en proposent telles que Mustela, Weleda, Bioderma, Uriage, La Roche-Posay.

    Ces marques proposent également toutes sortes de produits spécialement adaptés à la toilette des nourrissons qui respectent leur peau fragile et sensible : nettoyant doux, soin lavant, shampooing, eau micellaire, lait hydratant, liniment oléo-calcaire pour la toilette du siège sans oublier le sérum physiologique pour les lavages de nez...). N'hésitez pas et demandez conseil à votre pharmacien qui se fera un plaisir de vous guider.


    Publié le 21/03/2023
  • Infusion? ou Décoction?
    Actualité

    Décoction : La décoction est une méthode qui implique la cuisson prolongée de plantes dans de l'eau. Cela permet d'extraire plus de composés solubles dans l'eau, tels que des tanins, des alcaloïdes, des saponines et des polysaccharides. Certaines plantes qui sont souvent préparées en décoction sont :

    • La racine de réglisse : La décoction de racine de réglisse est souvent utilisée pour soulager les problèmes de digestion et de toux. Elle peut également être utilisée pour aider à réduire l'inflammation. 
    • La racine de gingembre : La décoction de racine de gingembre est souvent utilisée pour soulager les nausées et les douleurs menstruelles. Elle peut également être utilisée pour aider à stimuler la digestion et augmenter la circulation sanguine.
    • La racine de valériane : La décoction de racine de valériane est souvent utilisée pour aider à calmer les nerfs et favoriser le sommeil. Elle peut également être utilisée pour aider à soulager les douleurs menstruelles et les crampes musculaires.
      Pour préparer une décoction de racine de valériane, vous pouvez suivre ces étapes :

    1. Mesurez 1 à 2 cuillères à soupe de racine de valériane séchée pour chaque tasse d'eau.
    2. Ajoutez la racine de valériane à une casserole contenant de l'eau froide.
    3. Portez l'eau à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter pendant environ 20 à 30 minutes.
    4. Retirez la casserole du feu et laissez la décoction refroidir légèrement.
    5. Filtrez la décoction pour retirer la racine de valériane.
    6. Buvez la décoction une à trois fois par jour, selon les besoins.

    Il est important de noter que la racine de valériane peut avoir des effets secondaires indésirables tels que des maux de tête, des étourdissements et une somnolence, il est donc important de consulter un professionnel de la santé avant de l'utiliser.

     

    Infusion : L'infusion est une méthode qui implique de verser de l'eau chaude sur des parties tendres de plantes, comme les feuilles ou les fleurs, et de les laisser infuser pendant un certain temps. Cela permet d'extraire des composés tels que des flavonoïdes, des terpènes et des huiles volatiles. Certaines plantes qui sont souvent préparées en infusion sont :

    • La camomille : L'infusion de camomille est souvent utilisée pour aider à calmer les nerfs et favoriser le sommeil. Elle peut également être utilisée pour soulager les douleurs menstruelles et l'inflammation.
    • La menthe poivrée : L'infusion de menthe poivrée est souvent utilisée pour aider à soulager les maux d'estomac et les nausées. Elle peut également être utilisée pour aider à réduire la douleur et l'inflammation.
    • Le thé vert : L'infusion de thé vert est souvent utilisée pour aider à stimuler le métabolisme et augmenter l'énergie. Elle peut également être utilisée pour aider à réduire le risque de maladies cardiaques.

    Pour préparer une infusion de thé vert, vous pouvez suivre ces étapes :

    1. Portez de l'eau à ébullition dans une bouilloire ou une casserole.
    2. Mesurez 1 à 2 cuillères à café de thé vert pour chaque tasse d'eau.
    3. Placez le thé vert dans une passoire à thé ou un sachet de thé et placez-le dans une tasse.
    4. Versez l'eau chaude sur le thé et laissez infuser pendant 2 à 3 minutes.
    5. Retirez la passoire à thé ou le sachet de thé de la tasse.
    6. Ajoutez du miel, du citron ou d'autres ingrédients pour le goût, si désiré.
    7. Buvez le thé chaud ou laissez-le refroidir pour le boire glacé.

    Le thé vert peut contenir de la caféine et peut interagir avec certains médicaments, il est donc important de consulter un professionnel de la santé avant de l'utiliser.

    La préparation de la décoction et de l'infusion peut varier en fonction de la plante et de l'utilisation souhaitée. Il est toujours recommandé de suivre les instructions spécifiques pour la préparation de chaque plante.

    En résumé, la différence entre une décoction et une infusion réside dans la méthode de préparation et le type de parties de plantes utilisées. La décoction est utilisée pour les parties dures de plantes, tandis que l'infusion est utilisée pour les parties tendres de plantes.

    Décoction : La décoction est une méthode qui implique la cuisson prolongée de plantes dans de l'eau. Cela permet d'extraire plus de composés solubles dans l'eau, tels que des tanins, des alcaloïdes, des saponines et des polysaccharides. Certaines plantes qui sont souvent préparées en décoction sont :

    • La racine de réglisse : La décoction de racine de réglisse est souvent utilisée pour soulager les problèmes de digestion et de toux. Elle peut également être utilisée pour aider à réduire l'inflammation. 
    • La racine de gingembre : La décoction de racine de gingembre est souvent utilisée pour soulager les nausées et les douleurs menstruelles. Elle peut également être utilisée pour aider à stimuler la digestion et augmenter la circulation sanguine.
    • La racine de valériane : La décoction de racine de valériane est souvent utilisée pour aider à calmer les nerfs et favoriser le sommeil. Elle peut également être utilisée pour aider à soulager les douleurs menstruelles et les crampes musculaires.
      Pour préparer une décoction de racine de valériane, vous pouvez suivre ces étapes :

    1. Mesurez 1 à 2 cuillères à soupe de racine de valériane séchée pour chaque tasse d'eau.
    2. Ajoutez la racine de valériane à une casserole contenant de l'eau froide.
    3. Portez l'eau à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter pendant environ 20 à 30 minutes.
    4. Retirez la casserole du feu et laissez la décoction refroidir légèrement.
    5. Filtrez la décoction pour retirer la racine de valériane.
    6. Buvez la décoction une à trois fois par jour, selon les besoins.

    Il est important de noter que la racine de valériane peut avoir des effets secondaires indésirables tels que des maux de tête, des étourdissements et une somnolence, il est donc important de consulter un professionnel de la santé avant de l'utiliser.

     

    Infusion : L'infusion est une méthode qui implique de verser de l'eau chaude sur des parties tendres de plantes, comme les feuilles ou les fleurs, et de les laisser infuser pendant un certain temps. Cela permet d'extraire des composés tels que des flavonoïdes, des terpènes et des huiles volatiles. Certaines plantes qui sont souvent préparées en infusion sont :

    • La camomille : L'infusion de camomille est souvent utilisée pour aider à calmer les nerfs et favoriser le sommeil. Elle peut également être utilisée pour soulager les douleurs menstruelles et l'inflammation.
    • La menthe poivrée : L'infusion de menthe poivrée est souvent utilisée pour aider à soulager les maux d'estomac et les nausées. Elle peut également être utilisée pour aider à réduire la douleur et l'inflammation.
    • Le thé vert : L'infusion de thé vert est souvent utilisée pour aider à stimuler le métabolisme et augmenter l'énergie. Elle peut également être utilisée pour aider à réduire le risque de maladies cardiaques.

    Pour préparer une infusion de thé vert, vous pouvez suivre ces étapes :

    1. Portez de l'eau à ébullition dans une bouilloire ou une casserole.
    2. Mesurez 1 à 2 cuillères à café de thé vert pour chaque tasse d'eau.
    3. Placez le thé vert dans une passoire à thé ou un sachet de thé et placez-le dans une tasse.
    4. Versez l'eau chaude sur le thé et laissez infuser pendant 2 à 3 minutes.
    5. Retirez la passoire à thé ou le sachet de thé de la tasse.
    6. Ajoutez du miel, du citron ou d'autres ingrédients pour le goût, si désiré.
    7. Buvez le thé chaud ou laissez-le refroidir pour le boire glacé.

    Le thé vert peut contenir de la caféine et peut interagir avec certains médicaments, il est donc important de consulter un professionnel de la santé avant de l'utiliser.

    La préparation de la décoction et de l'infusion peut varier en fonction de la plante et de l'utilisation souhaitée. Il est toujours recommandé de suivre les instructions spécifiques pour la préparation de chaque plante.

    En résumé, la différence entre une décoction et une infusion réside dans la méthode de préparation et le type de parties de plantes utilisées. La décoction est utilisée pour les parties dures de plantes, tandis que l'infusion est utilisée pour les parties tendres de plantes.


    Publié le 12/03/2023
  • Les antibiotiques
    Actualité

    Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

    Un antibiotique est un médicament qui empêche le développement des bactéries en les inhibant ou en les tuant.

    Les antibiotiques n'ont aucune efficacité sur les virus ou les champignons, ils sont efficaces uniquement contre les maladies d'origine bactérienne telles que grippes, angines bactériennes, bronchites, cystites, méningites bactériennes ou encore pneumonies bactériennes.

    Chaque famille d'antibiotiques n'est active que contre une bactérie ou une famille de bactéries spécifique.

     

    Quelle est l'utilité des antibiotiques ?

    Forts de leur succès ils sont souvent considérés comme des médicaments qui soignent tout, tout de suite... mais c'est inexact.
    Ils ne peuvent rien contre les maladies d'origine virale telles que la rhinopharyngite chez l'enfant ou l'adulte, la grippe, la bronchite aiguë ainsi que la plupart des angines.

    Le slogan "les antibiotiques, c'est pas automatique" a marqué les esprits il y a près de 20 ans en France. Il a été instauré par la Sécurité Sociale devant la surconsommation de ces médicaments car la France était un des plus grands pays consommateurs au monde, avec efficacité puisque dans les années 2010 le taux de prescription a baissé d'un peu plus de 2% chaque année. Mais une reprise de consommation est constatée depuis 2021, il serait donc judicieux de remettre ce slogan au goût du jour.

     

    Les antibiotiques "naturels" :

    Il existe des antibiotiques naturels qui servent à lutter contre les maladies comme l'origan, huile essentielle magistrale puissante, le miel ou le curcuma puissant anti-inflammatoire qui permettent de lutter contre les infections, le gingembre, rhizome aux multiples vertus qui redonne force et vitalité, la propolis efficace pour détruire les microbes et soigner les affections de la sphère ORL, le lapacho qui permet de lutter contre les virus et les bactéries ainsi que les antifongiques comme l'huile végétale de noix de coco, l'extrait de pépins de pamplemousse ou encore les antiparasitaires tels que les infusions de thym.

    Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

    Un antibiotique est un médicament qui empêche le développement des bactéries en les inhibant ou en les tuant.

    Les antibiotiques n'ont aucune efficacité sur les virus ou les champignons, ils sont efficaces uniquement contre les maladies d'origine bactérienne telles que grippes, angines bactériennes, bronchites, cystites, méningites bactériennes ou encore pneumonies bactériennes.

    Chaque famille d'antibiotiques n'est active que contre une bactérie ou une famille de bactéries spécifique.

     

    Quelle est l'utilité des antibiotiques ?

    Forts de leur succès ils sont souvent considérés comme des médicaments qui soignent tout, tout de suite... mais c'est inexact.
    Ils ne peuvent rien contre les maladies d'origine virale telles que la rhinopharyngite chez l'enfant ou l'adulte, la grippe, la bronchite aiguë ainsi que la plupart des angines.

    Le slogan "les antibiotiques, c'est pas automatique" a marqué les esprits il y a près de 20 ans en France. Il a été instauré par la Sécurité Sociale devant la surconsommation de ces médicaments car la France était un des plus grands pays consommateurs au monde, avec efficacité puisque dans les années 2010 le taux de prescription a baissé d'un peu plus de 2% chaque année. Mais une reprise de consommation est constatée depuis 2021, il serait donc judicieux de remettre ce slogan au goût du jour.

     

    Les antibiotiques "naturels" :

    Il existe des antibiotiques naturels qui servent à lutter contre les maladies comme l'origan, huile essentielle magistrale puissante, le miel ou le curcuma puissant anti-inflammatoire qui permettent de lutter contre les infections, le gingembre, rhizome aux multiples vertus qui redonne force et vitalité, la propolis efficace pour détruire les microbes et soigner les affections de la sphère ORL, le lapacho qui permet de lutter contre les virus et les bactéries ainsi que les antifongiques comme l'huile végétale de noix de coco, l'extrait de pépins de pamplemousse ou encore les antiparasitaires tels que les infusions de thym.


    Publié le 10/03/2023
  • La pollution de l'air: un problème majeur
    Actualité

    La pollution de l'air est un problème majeur dans de nombreuses parties du monde. En 2023, la pollution de l'air reste l'un des plus grands défis environnementaux auxquels le monde est confronté. Bien que les efforts aient été faits pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les niveaux de pollution de l'air continuent d'augmenter dans de nombreuses régions.

    L'une des principales causes de la pollution de l'air est la combustion de combustibles fossiles pour produire de l'électricité, des transports et des industries. Les émissions provenant de ces sources peuvent causer de graves problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires, respiratoires et neurologiques. Les particules fines, qui sont de petites particules en suspension dans l'air, sont particulièrement préoccupantes car elles peuvent pénétrer profondément dans les poumons et causer des dommages à long terme.

    En Mars 2023, les niveaux de pollution de l'air ont continué d'augmenter dans de nombreuses régions du monde. Les pays en développement sont particulièrement touchés, avec des niveaux de pollution de l'air très élevés dans de nombreuses villes. Cependant, même dans les pays développés, la pollution de l'air reste un problème important.

    La pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur la pollution de l'air en 2020 et 2021, car les mesures de confinement ont réduit les déplacements et les activités industrielles. Cependant, en 2023, les niveaux de pollution de l'air ont commencé à revenir aux niveaux antérieurs à la pandémie, et même à augmenter dans de nombreuses régions. Il est essentiel que les gouvernements et les entreprises prennent des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques afin de protéger la santé de la population et de préserver notre environnement.

    En France, la pollution de l'air est également une préoccupation majeure en Mars 2023. Malgré les efforts déployés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les niveaux de pollution de l'air sont encore trop élevés dans certaines régions du pays.

    En particulier, les grandes villes françaises continuent de souffrir de niveaux élevés de pollution atmosphérique, notamment Paris, Lyon, Marseille, Lille et Grenoble. Les principales sources de pollution de l'air dans ces villes sont les émissions des véhicules, les activités industrielles et le chauffage des bâtiments.

    En 2023, les gouvernements locaux en France ont pris des mesures pour réduire la pollution de l'air, notamment en encourageant l'utilisation de véhicules électriques, en améliorant les transports en commun, en introduisant des zones à faibles émissions et en incitant à la transition vers des sources d'énergie plus propres.

    Cependant, malgré ces efforts, la pollution de l'air reste un problème sérieux en France. Selon les données de l'Agence européenne pour l'environnement, les niveaux de particules fines (PM2,5) dans l'air sont encore trop élevés dans certaines régions du pays, notamment en Île-de-France, où la qualité de l'air est classée comme étant mauvaise à très mauvaise.

    La pollution de l'air en Mars 2023 reste un problème majeur en France, en particulier dans les grandes villes. Les gouvernements locaux ont pris des mesures pour réduire la pollution de l'air, mais il reste encore beaucoup à faire pour protéger la santé de la population et préserver l'environnement.

    La pollution de l'air est un problème majeur dans de nombreuses parties du monde. En 2023, la pollution de l'air reste l'un des plus grands défis environnementaux auxquels le monde est confronté. Bien que les efforts aient été faits pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les niveaux de pollution de l'air continuent d'augmenter dans de nombreuses régions.

    L'une des principales causes de la pollution de l'air est la combustion de combustibles fossiles pour produire de l'électricité, des transports et des industries. Les émissions provenant de ces sources peuvent causer de graves problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires, respiratoires et neurologiques. Les particules fines, qui sont de petites particules en suspension dans l'air, sont particulièrement préoccupantes car elles peuvent pénétrer profondément dans les poumons et causer des dommages à long terme.

    En Mars 2023, les niveaux de pollution de l'air ont continué d'augmenter dans de nombreuses régions du monde. Les pays en développement sont particulièrement touchés, avec des niveaux de pollution de l'air très élevés dans de nombreuses villes. Cependant, même dans les pays développés, la pollution de l'air reste un problème important.

    La pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur la pollution de l'air en 2020 et 2021, car les mesures de confinement ont réduit les déplacements et les activités industrielles. Cependant, en 2023, les niveaux de pollution de l'air ont commencé à revenir aux niveaux antérieurs à la pandémie, et même à augmenter dans de nombreuses régions. Il est essentiel que les gouvernements et les entreprises prennent des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques afin de protéger la santé de la population et de préserver notre environnement.

    En France, la pollution de l'air est également une préoccupation majeure en Mars 2023. Malgré les efforts déployés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les niveaux de pollution de l'air sont encore trop élevés dans certaines régions du pays.

    En particulier, les grandes villes françaises continuent de souffrir de niveaux élevés de pollution atmosphérique, notamment Paris, Lyon, Marseille, Lille et Grenoble. Les principales sources de pollution de l'air dans ces villes sont les émissions des véhicules, les activités industrielles et le chauffage des bâtiments.

    En 2023, les gouvernements locaux en France ont pris des mesures pour réduire la pollution de l'air, notamment en encourageant l'utilisation de véhicules électriques, en améliorant les transports en commun, en introduisant des zones à faibles émissions et en incitant à la transition vers des sources d'énergie plus propres.

    Cependant, malgré ces efforts, la pollution de l'air reste un problème sérieux en France. Selon les données de l'Agence européenne pour l'environnement, les niveaux de particules fines (PM2,5) dans l'air sont encore trop élevés dans certaines régions du pays, notamment en Île-de-France, où la qualité de l'air est classée comme étant mauvaise à très mauvaise.

    La pollution de l'air en Mars 2023 reste un problème majeur en France, en particulier dans les grandes villes. Les gouvernements locaux ont pris des mesures pour réduire la pollution de l'air, mais il reste encore beaucoup à faire pour protéger la santé de la population et préserver l'environnement.


    Publié le 07/03/2023
  • La bronchiolite
    Actualité

    La bronchiolite, c'est quoi ? :

    La bronchiolite est une affection respiratoire des petites bronches due à un virus respiratoire très répandu et très contagieux. Cette épidémie saisonnière débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l'hiver avec un pic durant le mois de décembre.

    La bronchiolite touche chaque hiver près de 30% des enfants de moins de 2 ans. 

     

    Bronchiolite chez l'adulte : 

    Contrairement aux bronchiolites de l'enfant qui sont des pathologies aiguës, les bronchiolites de l'adulte sont des maladies chroniques. Les symptômes sont variés (toux, essoufflement et fièvre), de même que les causes et les contextes d'apparition de la maladie. Ces formes chroniques de bronchiolite peuvent évoluer dans certains cas vers une insuffisance respiratoire.

     

    Comment éviter la transmission ? :

    ☞ Se laver régulièrement les mains ;
    ☞ Aérer régulièrement toutes les pièces de la maison (15 mn par jour suffisent à renouveler l'air ambiant) ;
    ☞ Utiliser des mouchoirs jetables ;
    ☞ Utiliser un masque pour s'occuper de bébé en cas de rhume ;
    ☞ Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades ;
    ☞ Eviter de fréquenter des lieux publics comme les supermarchés, restaurants et transports en commun.

     

    Les traitements

    Chez l'enfant et l'adulte :

    • Lavages de nez au sérum physiologique pour améliorer la respiration 
    • Traitement adapté prescrit par le médecin traitant 
    • Séances de kinésithérapie respiratoire pour évacuer les sécrétions bronchiques
    • Faire boire beaucoup l'enfant pour éviter la déshydratation 
    • En cas de détresse respiratoire possibilité de mettre le patient sous oxygène 

     

    La bronchiolite, c'est quoi ? :

    La bronchiolite est une affection respiratoire des petites bronches due à un virus respiratoire très répandu et très contagieux. Cette épidémie saisonnière débute généralement mi-octobre et se termine à la fin de l'hiver avec un pic durant le mois de décembre.

    La bronchiolite touche chaque hiver près de 30% des enfants de moins de 2 ans. 

     

    Bronchiolite chez l'adulte : 

    Contrairement aux bronchiolites de l'enfant qui sont des pathologies aiguës, les bronchiolites de l'adulte sont des maladies chroniques. Les symptômes sont variés (toux, essoufflement et fièvre), de même que les causes et les contextes d'apparition de la maladie. Ces formes chroniques de bronchiolite peuvent évoluer dans certains cas vers une insuffisance respiratoire.

     

    Comment éviter la transmission ? :

    ☞ Se laver régulièrement les mains ;
    ☞ Aérer régulièrement toutes les pièces de la maison (15 mn par jour suffisent à renouveler l'air ambiant) ;
    ☞ Utiliser des mouchoirs jetables ;
    ☞ Utiliser un masque pour s'occuper de bébé en cas de rhume ;
    ☞ Limiter les visites au cercle des adultes très proches et non malades ;
    ☞ Eviter de fréquenter des lieux publics comme les supermarchés, restaurants et transports en commun.

     

    Les traitements

    Chez l'enfant et l'adulte :

    • Lavages de nez au sérum physiologique pour améliorer la respiration 
    • Traitement adapté prescrit par le médecin traitant 
    • Séances de kinésithérapie respiratoire pour évacuer les sécrétions bronchiques
    • Faire boire beaucoup l'enfant pour éviter la déshydratation 
    • En cas de détresse respiratoire possibilité de mettre le patient sous oxygène 

     


    Publié le 24/02/2023
  • Vacances aux sports d'hiver - Protection solaire
    Actualité

    À la montagne, il est capital de vous protéger des UV, sans protection adaptée, votre peau et vos yeux sont en danger. Une crème solaire adaptée et une bonne paire de lunettes vont vous protéger, optimiser votre confort de vision et vous permettre de mieux voir les reliefs et les contrastes.

    Comment se protéger des rayons UV à la montagne ?

    🌦 Protection du visage

    Il est indispensable de protéger la peau du visage et du cou grâce à une crème solaire. Comme le rayonnement UV est plus fort en montagne, les crèmes solaires à protection élevée (IP50-IP50+) sont fortement recommandées. Un écran total pour les lèvres est aussi vivement conseillé. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pharmacien, il existe toutes sortes de produits adaptés aux adultes mais aussi spécifiques pour les enfants.


    🕶 Protection des yeux

    Porter des lunettes adaptées est indispensable pour se protéger des rayons UV et également du froid. 

    Ces lunettes ont toutes un indice de protection de 3 ou 4 afin de filtrer les fortes luminosités mais si vous comptez faire de la haute montagne privilégiez les lunettes de catégorie 4 qui vous protègeront des reflets du soleil sur la glace.

    Choisissez une paire de lunettes avec le logo C.E pour gage de qualité.

    La règle numéro un pour trouver de bonnes lunettes solaires pour la montagne est de se référer à la catégorie du verre. L'indice de protection S3 est l'indice minimum, permettant de filtrer 83 à 92% de la lumière visible du soleil, au moins 99,2% des rayons UVB et 96% des rayons UVA. 

    Choisir une bonne paire de lunettes pour skier est important afin d'éviter un vieillissement prématuré de l'œil et des pathologies comme la presbytie, cataracte...

    🎒Pensez à emporter une trousse à pharmacie : elle peut contenir les produits suivants :

    - De l'arnica indispensable en cas d'hématomes, bosses mais aussi pour soulager les douleurs musculaires
    - Une crème anti-frottement et des pansements pour éviter les ampoules ou atténuer la douleur 
    - Une crème solaire haute protection 
    - Des lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4
    - Un baume à lèvres ainsi qu'une crème hydratante en cas de gerçures provoquées par le froid.

     

    À la montagne, il est capital de vous protéger des UV, sans protection adaptée, votre peau et vos yeux sont en danger. Une crème solaire adaptée et une bonne paire de lunettes vont vous protéger, optimiser votre confort de vision et vous permettre de mieux voir les reliefs et les contrastes.

    Comment se protéger des rayons UV à la montagne ?

    🌦 Protection du visage

    Il est indispensable de protéger la peau du visage et du cou grâce à une crème solaire. Comme le rayonnement UV est plus fort en montagne, les crèmes solaires à protection élevée (IP50-IP50+) sont fortement recommandées. Un écran total pour les lèvres est aussi vivement conseillé. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pharmacien, il existe toutes sortes de produits adaptés aux adultes mais aussi spécifiques pour les enfants.


    🕶 Protection des yeux

    Porter des lunettes adaptées est indispensable pour se protéger des rayons UV et également du froid. 

    Ces lunettes ont toutes un indice de protection de 3 ou 4 afin de filtrer les fortes luminosités mais si vous comptez faire de la haute montagne privilégiez les lunettes de catégorie 4 qui vous protègeront des reflets du soleil sur la glace.

    Choisissez une paire de lunettes avec le logo C.E pour gage de qualité.

    La règle numéro un pour trouver de bonnes lunettes solaires pour la montagne est de se référer à la catégorie du verre. L'indice de protection S3 est l'indice minimum, permettant de filtrer 83 à 92% de la lumière visible du soleil, au moins 99,2% des rayons UVB et 96% des rayons UVA. 

    Choisir une bonne paire de lunettes pour skier est important afin d'éviter un vieillissement prématuré de l'œil et des pathologies comme la presbytie, cataracte...

    🎒Pensez à emporter une trousse à pharmacie : elle peut contenir les produits suivants :

    - De l'arnica indispensable en cas d'hématomes, bosses mais aussi pour soulager les douleurs musculaires
    - Une crème anti-frottement et des pansements pour éviter les ampoules ou atténuer la douleur 
    - Une crème solaire haute protection 
    - Des lunettes de soleil de catégorie 3 ou 4
    - Un baume à lèvres ainsi qu'une crème hydratante en cas de gerçures provoquées par le froid.

     


    Publié le 10/02/2023
  • Nouveauté 2023 : gratuité des préservatifs pour les 18-25 ans
    Actualité

    Dès le 1er janvier 2023, tous les jeunes âgés de 18 à 25 ans pourront obtenir des préservatifs gratuitement en pharmacie. 

    Cette mesure a été annoncée le 8 décembre 2022 par le président de la République lors d'une session territoriale du Conseil National de la Refondation (CNR) dédiée à la santé des jeunes et constitue un outil supplémentaire pour lutter contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) telles que Sida/VIH, blennorragie, herpès, syphilis, chlamydioses, hépatites B et C...

    Elle vient s'ajouter à d'autres dispositions de prévention de la santé sexuelle des jeunes :

    • gratuité de la contraception pour les jeunes femmes jusqu'à 25 ans inclus  ;
    • accès généralisé au dépistage sérologique du VIH dans tous les laboratoires de biologie médicale sans ordonnance et avec prise en charge à 100% ;
    • élargissement au dépistage sans ordonnance en laboratoire à d'autres IST et prise en charge au dépistage pour les moins de 26 ans ;
    • prise en charge à 100% de la contraception d'urgence (pilule du lendemain), sans prescription, pour toutes les femmes.

    Jusqu'à maintenant 2 marques de préservatifs masculins, "Eden" et "Sortez couverts !" étaient déjà remboursées par l'Assurance Maladie à hauteur de 60% sur présentation d'une ordonnance délivrée par un médecin ou une sage-femme, les mutuelles prenant en charge les 40% restants. 

    Pour toute précision, vous pouvez contacter l'équipe de la pharmacie dans votre espace client ou vous renseigner au comptoir.

    Dès le 1er janvier 2023, tous les jeunes âgés de 18 à 25 ans pourront obtenir des préservatifs gratuitement en pharmacie. 

    Cette mesure a été annoncée le 8 décembre 2022 par le président de la République lors d'une session territoriale du Conseil National de la Refondation (CNR) dédiée à la santé des jeunes et constitue un outil supplémentaire pour lutter contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (IST) telles que Sida/VIH, blennorragie, herpès, syphilis, chlamydioses, hépatites B et C...

    Elle vient s'ajouter à d'autres dispositions de prévention de la santé sexuelle des jeunes :

    • gratuité de la contraception pour les jeunes femmes jusqu'à 25 ans inclus  ;
    • accès généralisé au dépistage sérologique du VIH dans tous les laboratoires de biologie médicale sans ordonnance et avec prise en charge à 100% ;
    • élargissement au dépistage sans ordonnance en laboratoire à d'autres IST et prise en charge au dépistage pour les moins de 26 ans ;
    • prise en charge à 100% de la contraception d'urgence (pilule du lendemain), sans prescription, pour toutes les femmes.

    Jusqu'à maintenant 2 marques de préservatifs masculins, "Eden" et "Sortez couverts !" étaient déjà remboursées par l'Assurance Maladie à hauteur de 60% sur présentation d'une ordonnance délivrée par un médecin ou une sage-femme, les mutuelles prenant en charge les 40% restants. 

    Pour toute précision, vous pouvez contacter l'équipe de la pharmacie dans votre espace client ou vous renseigner au comptoir.


    Publié le 12/01/2023
  • Actualité

    Publié le 09/01/2023
  • Actualité

    Publié le 06/01/2023
  • Misophonie
    Actualité

    La misophonie, définition - diagnostic

    La misophonie est décrite comme étant un état chronique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu, tels que les bruits gutturaux, nasaux ou buccaux (lâchement de gomme, claquement des lèvres), le clic du stylo ou le tapotement des doigts sur la table ou sur un clavier.

    Manifestations de la misophonie :

    Les personnes souffrant de misophonie ont une réaction d'irritabilité importante d'anxiété et de dégoût, puis de colère face à certains sons. Elles peuvent pleurer, se mettre à crier voire même vomir. Les personnes touchées rapportent aussi un sentiment de perte de contrôle.

    ☛ Comment calmer une crise de misophonie ? :

    En plus d'un suivi clinique, les personnes misophones peuvent adopter certains comportements au quotidien pour limiter la gêne : écouter de la musique pour se relaxer ou encore effectuer des exercices de respiration tels que les exercices de cohérence cardiaque qui permettent de moduler la fréquence cardiaque et ainsi limiter le stress.

    Est-ce que la misophonie est grave ? :

    La misophonie est donc une maladie qui affecte de nombreuses personnes et propose peu de solutions de traitement. Les conséquences psychologiques et physiques de cette maladie provoquent l'isolement et la colère interne des personnes atteintes.

    Pourquoi certains bruits nous dérangent ? :

    C'est en raison du fait qu'ils sont peu harmoniques, en effet, l'être humain a besoin d'harmonie pour apprécier un son. Une mélodie ou un bruit du quotidien harmonique active certaines zones spécifiques du cerveau. Sans cela, le cerveau active son système d'alerte et rejette le son perçu.

    Comment soigner l'hypersensibilité au bruit ? : 

    Il existe des stratégies utiles pour la gestion du bruit
    - Écouter de la musique à un volume confortable.
    - Se protéger les oreilles avec des bouchons ou coquilles.
    - Prévoir le bruit.
    - Masquer les bruits agressants par l'utilisation par exemple d'un ventilateur, d'une fontaine à eau, porter des écouteurs avec de la musique, utiliser un générateur de bruits).
    - Maintenir le système nerveux dans un état de calme avec par exemple la concentration ou la pratique du yoga.

     

    La misophonie, définition - diagnostic

    La misophonie est décrite comme étant un état chronique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu, tels que les bruits gutturaux, nasaux ou buccaux (lâchement de gomme, claquement des lèvres), le clic du stylo ou le tapotement des doigts sur la table ou sur un clavier.

    Manifestations de la misophonie :

    Les personnes souffrant de misophonie ont une réaction d'irritabilité importante d'anxiété et de dégoût, puis de colère face à certains sons. Elles peuvent pleurer, se mettre à crier voire même vomir. Les personnes touchées rapportent aussi un sentiment de perte de contrôle.

    ☛ Comment calmer une crise de misophonie ? :

    En plus d'un suivi clinique, les personnes misophones peuvent adopter certains comportements au quotidien pour limiter la gêne : écouter de la musique pour se relaxer ou encore effectuer des exercices de respiration tels que les exercices de cohérence cardiaque qui permettent de moduler la fréquence cardiaque et ainsi limiter le stress.

    Est-ce que la misophonie est grave ? :

    La misophonie est donc une maladie qui affecte de nombreuses personnes et propose peu de solutions de traitement. Les conséquences psychologiques et physiques de cette maladie provoquent l'isolement et la colère interne des personnes atteintes.

    Pourquoi certains bruits nous dérangent ? :

    C'est en raison du fait qu'ils sont peu harmoniques, en effet, l'être humain a besoin d'harmonie pour apprécier un son. Une mélodie ou un bruit du quotidien harmonique active certaines zones spécifiques du cerveau. Sans cela, le cerveau active son système d'alerte et rejette le son perçu.

    Comment soigner l'hypersensibilité au bruit ? : 

    Il existe des stratégies utiles pour la gestion du bruit
    - Écouter de la musique à un volume confortable.
    - Se protéger les oreilles avec des bouchons ou coquilles.
    - Prévoir le bruit.
    - Masquer les bruits agressants par l'utilisation par exemple d'un ventilateur, d'une fontaine à eau, porter des écouteurs avec de la musique, utiliser un générateur de bruits).
    - Maintenir le système nerveux dans un état de calme avec par exemple la concentration ou la pratique du yoga.

     


    Publié le 02/12/2022
  • Actualité

    Publié le 24/11/2022
  • L'hypnose médicale
    Actualité

    À quoi sert l'hypnose ? :

    De plus en plus utilisée en médecine et en psychothérapie, l'hypnose semble efficace pour se débarrasser de certaines addictions (tabac, drogue, alcool) mais aussi pour lutter contre la douleur, les phobies, l'anxiété, pour perdre du poids, retrouver un bon sommeil, améliorer la confiance en soi, gérer les émotions, développer la capacité d'apprentissage...

    Différents types d'hypnose :

    Il existe plusieurs types d'hypnose variant selon leur application médicale :
    ❖ l'hypnosédation  : c'est un procédé utilisé en chirurgie pour éviter une anesthésie générale, qui consiste à combiner l'hypnose avec l'utilisation de produits anesthésiques ou analgésiques, elle est réalisée au bloc opératoire par un anesthésiste formé à l'hypnose.
    ❖ l'hypnoanalgésie : par définition c'est une insensibilité à la douleur aiguë ou chronique obtenue par hypnose, elle modifie l'état de conscience du patient qui, en ayant recours à son imaginaire, n'aura pas de ressenti de la douleur. Elle est réalisée par des infirmiers anesthésistes formés et est très utile en hôpital lors des soins assez lourds mais également en Pédiatrie.
    ❖ l'hypnothérapie : c'est l'utilisation de l'hypnose à des fins thérapeutiques, elle est réalisée par un hypnothérapeute ou un psychothérapeute formé à l'hypnose et a des effets favorables dans divers domaines tels que anesthésie, obstétrique, psychothérapie (préparation à des examens ou pour lutter contre la timidité).

    Techniques de l'hypnose :

    L'hypnose médicale se définit par un état de conscience particulier, qui n'est ni un un état de veille, ni un état de sommeil. Cette technique permet à une personne d'entrer dans un état de conscience modifié qui va favoriser l'atténuation de certaines perceptions comme la douleur ou la peur.

    Effets indésirables :

    L'hypnose ne déplore aucun effet indésirable grave mais la possible survenue de céphalées, somnolence et vertiges.

     

     

     

     

     

    À quoi sert l'hypnose ? :

    De plus en plus utilisée en médecine et en psychothérapie, l'hypnose semble efficace pour se débarrasser de certaines addictions (tabac, drogue, alcool) mais aussi pour lutter contre la douleur, les phobies, l'anxiété, pour perdre du poids, retrouver un bon sommeil, améliorer la confiance en soi, gérer les émotions, développer la capacité d'apprentissage...

    Différents types d'hypnose :

    Il existe plusieurs types d'hypnose variant selon leur application médicale :
    ❖ l'hypnosédation  : c'est un procédé utilisé en chirurgie pour éviter une anesthésie générale, qui consiste à combiner l'hypnose avec l'utilisation de produits anesthésiques ou analgésiques, elle est réalisée au bloc opératoire par un anesthésiste formé à l'hypnose.
    ❖ l'hypnoanalgésie : par définition c'est une insensibilité à la douleur aiguë ou chronique obtenue par hypnose, elle modifie l'état de conscience du patient qui, en ayant recours à son imaginaire, n'aura pas de ressenti de la douleur. Elle est réalisée par des infirmiers anesthésistes formés et est très utile en hôpital lors des soins assez lourds mais également en Pédiatrie.
    ❖ l'hypnothérapie : c'est l'utilisation de l'hypnose à des fins thérapeutiques, elle est réalisée par un hypnothérapeute ou un psychothérapeute formé à l'hypnose et a des effets favorables dans divers domaines tels que anesthésie, obstétrique, psychothérapie (préparation à des examens ou pour lutter contre la timidité).

    Techniques de l'hypnose :

    L'hypnose médicale se définit par un état de conscience particulier, qui n'est ni un un état de veille, ni un état de sommeil. Cette technique permet à une personne d'entrer dans un état de conscience modifié qui va favoriser l'atténuation de certaines perceptions comme la douleur ou la peur.

    Effets indésirables :

    L'hypnose ne déplore aucun effet indésirable grave mais la possible survenue de céphalées, somnolence et vertiges.

     

     

     

     

     


    Publié le 17/11/2022
  • Espaces privatifs pour vaccination en pharmacie
    Actualité

    Chaque hiver 2 à 6 millions de personnes sont atteintes par le virus de la grippe qui peut parfois entraîner une hospitalisation voire un décès. Vous souffrez d'une maladie respiratoire chronique ? vous avez plus de 65 ans ? vous êtes atteint d'obésité ? vous êtes enceinte ? C'est le moment de vous faire vacciner, la campagne de vaccination a commencé le 18 octobre dernier et se poursuit jusqu'au 31 janvier 2023. Ce vaccin peut être fait par votre médecin traitant, un infirmier, mais également dans votre pharmacie, en effet depuis 2019 la vaccination contre la grippe saisonnière fait partie des missions pouvant être exercées par les pharmaciens d'officine sur l'ensemble du territoire.

    Afin d'effectuer la vaccination, il est indispensable que la pharmacie possède un local privatif comprenant un espace de confidentialité clos pour mener à bien l'entretien préalable et réaliser la vaccination, cet espace doit être accessible depuis l'espace client mais sans accès possible aux médicaments.

    Ce local doit être équipé d'un bureau ou d'une table, d'une chaise adaptée pour installer le patient, il doit disposer d'un point d'eau pour le lavage des mains ou d'une solution hydro-alcoolique, d'une enceinte réfrigérée pour le stockage des vaccins, du matériel nécessaire pour l'injection et d'une trousse de première urgence.

    Le vaccin antigrippal est gratuit si vous faites partie des personnes à risque, y compris pour les nourrissons à risque de moins de 6 mois et leur entourage ainsi que pour les aides à domicile. Il vous suffit de vous présenter en pharmacie ou chez toute autre personne habilitée du milieu médical avec le bon qui vous a été envoyé par votre Caisse d'Assurance Maladie.

    N'hésitez plus, le vaccin permet de limiter la propagation du virus et d'éviter les formes graves de la grippe. Il est tout à fait possible de vous faire vacciner en même temps contre le Covid-19.

    Chaque hiver 2 à 6 millions de personnes sont atteintes par le virus de la grippe qui peut parfois entraîner une hospitalisation voire un décès. Vous souffrez d'une maladie respiratoire chronique ? vous avez plus de 65 ans ? vous êtes atteint d'obésité ? vous êtes enceinte ? C'est le moment de vous faire vacciner, la campagne de vaccination a commencé le 18 octobre dernier et se poursuit jusqu'au 31 janvier 2023. Ce vaccin peut être fait par votre médecin traitant, un infirmier, mais également dans votre pharmacie, en effet depuis 2019 la vaccination contre la grippe saisonnière fait partie des missions pouvant être exercées par les pharmaciens d'officine sur l'ensemble du territoire.

    Afin d'effectuer la vaccination, il est indispensable que la pharmacie possède un local privatif comprenant un espace de confidentialité clos pour mener à bien l'entretien préalable et réaliser la vaccination, cet espace doit être accessible depuis l'espace client mais sans accès possible aux médicaments.

    Ce local doit être équipé d'un bureau ou d'une table, d'une chaise adaptée pour installer le patient, il doit disposer d'un point d'eau pour le lavage des mains ou d'une solution hydro-alcoolique, d'une enceinte réfrigérée pour le stockage des vaccins, du matériel nécessaire pour l'injection et d'une trousse de première urgence.

    Le vaccin antigrippal est gratuit si vous faites partie des personnes à risque, y compris pour les nourrissons à risque de moins de 6 mois et leur entourage ainsi que pour les aides à domicile. Il vous suffit de vous présenter en pharmacie ou chez toute autre personne habilitée du milieu médical avec le bon qui vous a été envoyé par votre Caisse d'Assurance Maladie.

    N'hésitez plus, le vaccin permet de limiter la propagation du virus et d'éviter les formes graves de la grippe. Il est tout à fait possible de vous faire vacciner en même temps contre le Covid-19.


    Publié le 07/11/2022
  • Les méfaits des perturbateurs endocriniens
    Actualité

    D'après une étude de 2019, tous les Français présentent dans leur organisme des perturbateurs endocriniens avérés ou suspectés avec des taux plus élevés chez les enfants.

    Que sont ces perturbateurs endocriniens ?

    Selon la définition de l'Organisation Mondiale de la Santé ce sont des "substances chimiques d'origine naturelle ou artificielle étrangères à l'organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (c'est-à-dire le système hormonal) et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants".

    Les perturbateurs endocriniens sont présents partout dans notre quotidien. On les trouve dans l'alimentation (fruits & légumes additifs alimentaires, eau que l'on boit), les emballages alimentaires (plastique mais aussi certains papiers ou cartons), les revêtements anti-adhésifs des ustensiles de cuisine, mais également dans les produits ménagers, les produits de beauté, les éléments de l'ameublement (bois aggloméré, tissus traités pour retarder l'inflammation en cas d'incendie ou traitements anti-taches), les peintures et même dans l'air que l'on respire.

    Comment agissent-ils ?

    Notre corps sécrète naturellement des hormones qui ont une fonction de messager chimique et déclenchent des réactions en permettant à nos organes de communiquer entre eux. Ces hormones ont notamment une action sur le développement, la croissance, la reproduction, la régulation de la température corporelle, de l'appétit, de l'humeur, du sommeil.

    Les perturbateurs endocriniens vont agir de différentes manières sur l'organisme, ils perturbent le fonctionnement hormonal en brouillant les messages induits par les hormones soit en agissant sur la production des hormones, soit en bloquant leur action en se fixant sur les récepteurs avec lesquelles elles interagissent ou encore en se substituant aux hormones provoquant ainsi des actions non souhaitées.

    Impacts sur l'organisme 

    Quand les perturbateurs endocriniens sont ingérés par notre organisme, sous quelque forme que ce soit, ils provoquent des interférences qui vont affecter les fonctions essentielles de notre corps. Les effets néfastes les plus connus à ce jour impactent la reproduction (baisse de la fertilité), ils favorisent l'augmentation de l'obésité et du diabète, ils agissent sur les troubles du comportement et augmentent la survenue de cancers hormono-dépendants.

    Un des perturbateurs endocriniens le plus connu actuellement est le Bisphénol A qui est interdit en France dans les biberons depuis 2010 mais qui reste autorisé dans certains pays d'Europe. En effet aucune liste ne répertorie ces perturbateurs endocriniens et il n'existe pas encore d'obligation de tester les produits avant leur commercialisation (à l'exception des pesticides et des biocides qui doivent faire l'objet d'évaluations).

    Il est donc quasiment impossible de les éviter mais on peut toutefois réduire notre exposition en modifiant notre manière de consommer au quotidien, privilégier le verre à la place du plastique, cuisiner dans des ustensiles en acier inoxydable plutôt qu'anti-adhésifs, en limitant la consommation de plats cuisinés transformés par l'industrie alimentaire au profit du "fait maison", en aérant quotidiennement notre habitat ou encore en lavant les vêtements neufs avant de les porter la première fois.

    D'après une étude de 2019, tous les Français présentent dans leur organisme des perturbateurs endocriniens avérés ou suspectés avec des taux plus élevés chez les enfants.

    Que sont ces perturbateurs endocriniens ?

    Selon la définition de l'Organisation Mondiale de la Santé ce sont des "substances chimiques d'origine naturelle ou artificielle étrangères à l'organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (c'est-à-dire le système hormonal) et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants".

    Les perturbateurs endocriniens sont présents partout dans notre quotidien. On les trouve dans l'alimentation (fruits & légumes additifs alimentaires, eau que l'on boit), les emballages alimentaires (plastique mais aussi certains papiers ou cartons), les revêtements anti-adhésifs des ustensiles de cuisine, mais également dans les produits ménagers, les produits de beauté, les éléments de l'ameublement (bois aggloméré, tissus traités pour retarder l'inflammation en cas d'incendie ou traitements anti-taches), les peintures et même dans l'air que l'on respire.

    Comment agissent-ils ?

    Notre corps sécrète naturellement des hormones qui ont une fonction de messager chimique et déclenchent des réactions en permettant à nos organes de communiquer entre eux. Ces hormones ont notamment une action sur le développement, la croissance, la reproduction, la régulation de la température corporelle, de l'appétit, de l'humeur, du sommeil.

    Les perturbateurs endocriniens vont agir de différentes manières sur l'organisme, ils perturbent le fonctionnement hormonal en brouillant les messages induits par les hormones soit en agissant sur la production des hormones, soit en bloquant leur action en se fixant sur les récepteurs avec lesquelles elles interagissent ou encore en se substituant aux hormones provoquant ainsi des actions non souhaitées.

    Impacts sur l'organisme 

    Quand les perturbateurs endocriniens sont ingérés par notre organisme, sous quelque forme que ce soit, ils provoquent des interférences qui vont affecter les fonctions essentielles de notre corps. Les effets néfastes les plus connus à ce jour impactent la reproduction (baisse de la fertilité), ils favorisent l'augmentation de l'obésité et du diabète, ils agissent sur les troubles du comportement et augmentent la survenue de cancers hormono-dépendants.

    Un des perturbateurs endocriniens le plus connu actuellement est le Bisphénol A qui est interdit en France dans les biberons depuis 2010 mais qui reste autorisé dans certains pays d'Europe. En effet aucune liste ne répertorie ces perturbateurs endocriniens et il n'existe pas encore d'obligation de tester les produits avant leur commercialisation (à l'exception des pesticides et des biocides qui doivent faire l'objet d'évaluations).

    Il est donc quasiment impossible de les éviter mais on peut toutefois réduire notre exposition en modifiant notre manière de consommer au quotidien, privilégier le verre à la place du plastique, cuisiner dans des ustensiles en acier inoxydable plutôt qu'anti-adhésifs, en limitant la consommation de plats cuisinés transformés par l'industrie alimentaire au profit du "fait maison", en aérant quotidiennement notre habitat ou encore en lavant les vêtements neufs avant de les porter la première fois.


    Publié le 20/10/2022
  • Information
    Faites vous même votre mélange de plantes avec notre herboristerie en ligne: grand choix de plantes en vrac de qualité pharmaceutique
    Faites vous même votre mélange de plantes avec notre herboristerie en ligne: grand choix de plantes en vrac de qualité pharmaceutique

    Publié le 19/10/2022