Annuaire des pharmacies

5 rue des indes noires
80440 Boves
Somme
Hauts de France
France

https://annuaire.des-pharmacies.fr
contact@des-pharmacies.fr
Actualités
  • L'annuaire des laboratoires pharmaceutiques

    Pas facile de trouver un annuaire des laboratoires pharmaceutiques, principaux fournisseurs des Pharmacies et Parapharmacies.  

    Et pourtant, celui-ci existe. Sans être parfaitement exhaustif, l'annuaire des laboratoires de Labodata.com semble être le plus complet et le plus facile à consulter, de surcroit gratuitement.

    La vocation première de Labodata.com est de proposer aux Pharmacies et Parapharmacies en ligne des fiches produits complètes à télécharger (photos et descriptifs), ce qui fait gagner un temps considérable lors de la création d'un site de vente en ligne. Cette base de données géante comporte aujourd'hui plus de 17000 références parmi les produits les plus vendus et elle s'enrichit quotidiennement.

    La solution est compatible avec presque tous les sites existants grâce à une API. Une API spécialement conçue pour les sites de Pharmacies développés sous Prestashop est également disponible.

    Premiers renseignements : contact(@)labodata.com

    Information Publié le 19/08/2019
  • Congrès annuel des pharmaciens 2019

    La 72e édition du Congrès des Pharmaciens se déroulera du 19 au 20 octobre 2019 au parc des expositions de Bordeaux Lac.

    Emplacement, accès, infrastructure… Ce site offre tous les atouts pour accueillir un événement emblématique et de grande ampleur comme votre Congrès !

    Le Parc des Expositions est situé dans le quartier de Bordeaux Lac, à 15 minutes du centre-ville en tramway. Déployé sur 30 hectares, il bénéficie d’un emplacement privilégié face au Lac de Bordeaux et près de la Cité du Vin. Il s’agit du deuxième plus important parc d’expositions de France en province de par sa surface d’accueil couverte. Tout au long de l’année, il reçoit une cinquantaine de salons nationaux ou internationaux (Foire Internationale de Bordeaux, Vinexpo, Vinitech…).

    Début 2019, il s’enrichira d’un nouveau hall – le quatrième - polyvalent et modulable, d’une superficie totale de 16 500 m². C’est ce tout nouvel espace couvert et entièrement personnalisable qui accueillera la prochaine édition du congrès des pharmaciens.

    Comme l’indique Alain Boetsch, président du congrès national des Pharmaciens, « Au Parc des expositions de Bordeaux Lac, toutes les conditions seront réunies pour permettre aux pharmaciens de profiter pleinement des débats de haut niveau du congrès, de visiter idéalement la plus belle exposition de partenaires de la pharmacie et de retrouver tous ceux avec lesquels ils souhaitent échanger ».Rendez-vous donc au Parc des expositions de Bordeaux Lac les 19 et 20 octobre 2019 pour profiter de ce nouveau grand cru bordelais !

    Le Parc des Expositions de Bordeaux Lac est situé Cours Charles Bricaud - 33000 Bordeaux.

    C'est :

    84 000 m² couverts répartis en 4 halls
    120 000 m² de surface extérieure (terre-pleins et pelouse)
    parkings visiteurs couverts (panneaux photovoltaïques) de 7 000 places
    Ouverture du Nouveau Hall d'Expositions et de Congrès début 2019 ! 
    architecture repensée et modernisée de 16 500 m², polyvalent et modulable, entièrement personnalisable
    aire d’accueil d’environ 1 000 m2
    halle de près de 8 000 m2 dotée d’une large surface d’expositions conçue pour accueillir les nombreux stands du Village Exposants et d’une salle plénière de grande capacité (de 1500 à 6000 personnes) où se dérouleront les conférences
    salles de réunion de 100 à 400 personnes à l'étage accessible escaliers et escalator, spécialement aménagées et équipées pour la tenue des ateliers pratiques.

    POUR LES ACCÈS :

    EN VOITURE

    Sortie rocade 4 – 4A- 4B Parc des Expositions - direction Bordeaux Lac
    PARKING GRATUIT à proximité immédiate

    EN TRAMWAY

    Ligne C - direction et arrêt Parc des Expositions de Bordeaux

    EN TRAIN

    Arrivée Gare Saint Jean puis transports en commun : direct Tram C
    Depuis la Gare : voiture 20 min - tram 40 min 

    EN AVION

    Depuis l’aéroport Bordeaux - Mérignac
    Navette bus 30'DIRECT ou Liane 1+ vers la gare puis tram ligne C
    Station de taxis à l’arrivée
    Voiture : 20 min

    Pour tous renseignements, vous pouvez contacter l'Association Congrès des Pharmaciens
    Secrétariat : 24, rue de Vintimille - 75009 PARIS
    Tél. : 01.85.08.15.19

    Actualité Publié le 18/08/2019
  • Lutter contre la fraude aux prestations de santé

    La fraude aux prestations de santé est un véritable fléau en constante augmentation.

    Hélas, il existe peu de moyens efficaces pour lutter contre celle-ci…

    Le site Alerte-Pro-Santé est pourtant une solution simple, gratuite et particulièrement efficace pour y répondre. Cette initiative qui couvre l'ensemble du territoire français a pour principal objectif de faciliter le signalement de ces actes délictueux par les professionnels de santé et de les partager instantanément et automatiquement avec les pharmaciens d’officine ou les structures médicales de tout type qui se seront inscrits gratuitement et sans engagement.

    Alimenté quotidiennement par les déclarants et mis à jour en permanence par un système collaboratif original, la base de données du site Alerte-Pro-Santé est tout simplement utile pour lutter contre ces fraudes, notamment auprès des pharmacies dont la responsabilité peut-être engagée dans certains cas.

    La rapidité de partage d’un signalement permet bien souvent d’éviter ou de limiter l’utilisation de l’objet du délit.

     

    On recense deux catégories d’incidents :

    – Le vol ou la perte d’objets professionnels : feuilles de soins ou d’ordonnanciers, tampons, cartes professionnelles …
    – La falsification de documents : faux certificats, fausses prescriptions, feuilles de soins maquillées …

    Les vols d’ordonnanciers, de cachets professionnels, de cartes professionnelles ou de documents de correspondance se multiplient et permettent des abus de tout type visant à se procurer illégalement des prestations de santé, des remboursements indus, mais également des produits stupéfiants, des psychotropes ou produits dopants comme les anabolisants et les hormones de croissance.

    Ils peuvent également participer à bien d’autres actes délictueux et répréhensibles.

    Information Publié le 16/08/2019
  • Éviter les arnaques lors de l'achat de médicaments en ligne

    (Article de consoglobe.com)

    Acheter des médicaments sans ordonnance ou des produits de parapharmacie en ligne c’est pratique, on y trouve des tarifs souvent avantageux, mais, pour éviter les arnaques, voici une série de conseils pour faire vos achats en toute sécurité.

    Depuis 2013, la vente de médicaments délivrés sans ordonnance est autorisée sur Internet. En revanche, seuls les sites appuyés par une officine ayant pignon sur rue et inscrits sur le site Internet de l’ordre des pharmaciens peuvent pratiquer cette activité. De plus, une validation de l’agence régionale de santé (ARS) dont ces pharmacies dépendent leur est fournie.

    Et pourtant bon nombre de pharmacies illégales en ligne ont fleuri. Voici quelques règles de prudence lorsque vous achetez vos produits médicaux et paramédicaux sur Internet.

    Comment détecter les sites contrefaits de vente de médicaments en ligne ?
    La grande majorité des pharmacies françaises en ligne sont sérieuses et répondent aux besoins de leurs clients, accéder à tout moment aux conseils d’un pharmacien et acheter des médicaments  ou des produits de soins et d’hygiène en toute sécurité.

    Pour éviter les arnaques lors de vos achats sur un site Internet de vente de médicaments ...

    ... Lire la suite de cet excellent article de Valérie Dewerte-Debisschop directement sur www.consoglobe.com

     

     

    Information Publié le 15/08/2019
  • Le « volet numérique » de la nouvelle loi Santé

    Article fort intéressant sur nextinpact.com sur le volet numérique de la nouvelle loi santé publiée mi juillet 2019 au Journal officiel.

    Généralisation des « e-prescriptions » (y compris pour les arrêts maladie), création d’un « espace numérique de santé » pour chaque Français, développement des télésoins... Présenté en février dernier en Conseil des ministres, le texte porté par Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la santé, a été définitivement adopté par le Parlement le 16 juillet. Le gouvernement ayant enclenché la procédure accélérée, seule une lecture a été organisée au sein de chaque assemblée. Si cette loi vient notamment mettre un terme au fameux « numerus clausus », elle ambitionne dans le même temps de poursuivre « la transformation numérique du système de santé et des pratiques des soignants », en complément aux différentes réformes phares de ces dernières années : ouverture des données de santé, remboursement des téléconsultations de médecins par l’Assurance maladie, « dossier médical partagé »... Le dossier médical partagé « ouvert automatiquement » à partir de 2021. Sorte de carnet de santé numérique, le dossier médical partagé contient notamment des informations sur les vaccinations du patient, ses synthèses médicales, les fameuses « lettres de liaison » entre médecins, les comptes rendus de biologie médicale, d'examens d'imagerie médicale, d'actes diagnostiques et thérapeutiques, etc.
    Par principe, le médecin traitant dispose d’un accès complet aux informations contenues dans le « DMP » de ses patients. Suite à la relance, en 2016, de ce projet pharaonique (enclenché dès les années 2000), il s’avère qu’environ 5 millions de DMP ont été créées à ce jour.  Et pour cause : l’ouverture de cet espace en ligne est purement facultative. Elle est en ce proposée aux seules personnes intéressées. Afin d’accélérer la généralisation de cet outil, la loi Santé prévoit qu’un dossier médical partagé soit « ouvert automatiquement » pour chaque Français, au 1er juillet 2021 « au plus tard ». Chaque assuré devra préalablement avoir été « informé de l'ouverture de ce dossier, des conditions de son fonctionnement et des modalités de sa clôture ». Il pourra alors faire valoir à ce moment son opposition…

    Le reste de cet article de Xavier Berne est à découvrir sur le site nextinpact.com

     

    Actualité Publié le 13/08/2019
  • L'accueil téléphonique de votre e-pharmacie

    L'externalisation des services est une réalité qui s'immisce de plus en plus chez les professionnels soumis à un un manque de disponibilité croissant dans l'exercice de leur profession et les e-pharmaciens ne sont pas en reste...

    Les médecins généralistes et les médecins spécialistes font depuis longtemps appel à ce type de services.

    La volonté d'améliorer l'accueil téléphonique des patients est souvent à l'origine de la décision d'avoir recours à une société spécialisée, mais on retrouve parfois comme motivation la secrétaire absente ou surchargée, les congés obligatoires ou l'arrêt de travail imprévu.

    Progressivement, d'autres professions se convertissent à l'usage de ces services car les avantages sont nombreux : faible coût, disponibilité maximum et efficacité dans la prise de message qui sera traité lors d'une plage de disponibilité réelle.

    Les pharmaciens sur internet trouvent depuis peu un usage intelligent de cette solution, car ils sont souvent occupés dans leur officine avec les patients ou à d'autres tâches. La mise en place d'un numéro dédié à leur site internet pour les clients susceptible d'appeler à tout moment offre un aspect rassurant en permettant une réponse immédiateen français Ainsi que la garantie d'une traçabilité des appels qui leur sont retranscrits pour un rappel ou un suivi ultérieur.

    Exotel, avec sa cellule d'accueil téléphonique spécialisée dans l'accueil téléphonique externalisé pour les professions médicales, s'est positionné sur ce créneau et propose ses services aux sites internet des pharmacies en ligne.

    Plus de renseignements sur : www.exotel.fr

    Actualité Publié le 31/07/2019
  • Le marché de la parapharmacie en ligne ne cesse de séduire, et il semble que ce succès ne soit pas près de s'arrêter !

    Ci-après, un article fort intéressant du site ecommercemag.fr :

    Quel avenir pour le marché de la parapharmacie en ligne ?
    La parapharmacie en ligne connait un franc succès, et pour cause, elle permet à qui le souhaite de trouver des médicaments sans ordonnance ainsi que différents produits de soin et de beauté directement en ligne. L'occasion pour les clients de trouver une large gamme de produits à des tarifs plus intéressants qu'en boutique physique. Mais comment le marché de la parapharmacie en ligne a-t-il connu un pareil essor ? Et quel avenir peut-on lui prévoir ?

    Les débuts de la parapharmacie en ligne
    Après les produits uniquement délivrés en pharmacie, c'est au début des années 90 que l'on a pu peu à peu découvrir des parapharmacies. Des boutiques, permettant de se procurer des médicaments sans ordonnances ainsi que des produits de beauté et de soin. Le système s'est notamment fait connaitre de façon plus large lorsque...

    Lire la suite de l'article sur ecommercemag.fr

    Actualité Publié le 22/07/2019
  • Un drive à la pharmacie : quels avantages pour le client et pour le pharmacien ?

    La pharmacie Paque de la capitale picarde vient de développer un drive, à l'instar de la grande distribution : commande et paiement d'après ordonnance à distance, et livraison dans la voiture. Pour le pharmacien, c'est un service et du temps gagné.

    Le patient peut désormais photographier avec son téléphone, depuis le cabinet du médecin, l'ordonnance que celui-ci vient de lui prescrire, l'envoyer sur une application, payer en ligne, et passer ensuite, sous deux heures, être livré « en drive », sans descendre de sa voiture.

    C'est le service que vient de mettre en route Gaël Paque, pharmacien à Amiens (Somme). « C'était une vraie demande de la part, notamment, des personnes âgées. La pharmacie est sur une route très passante, et il n'est pas toujours facile de se garer. Il a d'abord fallu trouver un lopin de terre, ce qui a été possible grâce à un aménageur public : nous avons créé trente places de stationnement, en face de la pharmacie, dont deux couvertes pour le drive, explique le confrère. C'est également pratique pour des jeunes mamans, avec de jeunes enfants, et pour nous qui ne les voyons pas courir dans la pharmacie ! »

    Gaël Paque est installé depuis six ans rue de Cagny, un quartier populaire au sud de la capitale picarde. Autour de la pharmacie, on trouve une supérette, un marchand de fleurs, un opticien, un coiffeur, un marchand de journaux-tabac : un résumé de quartier. « Notre carte, c'est la proximité, nous ne sommes pas dans un centre commercial, et si notre parking, qui est fermé la nuit, aide à faire vivre notre petit groupe de commerçants, c'est tant mieux ! »

    Un site et une application !

    Le service du drive était depuis longtemps dans la tête du confrère. La première étape a donc été le stationnement, ainsi que l'abri pour deux voitures, avec bornes d'appel, un investissement d'environ 10 000 euros. Le pharmacien a ensuite fait réaliser un site internet, Pharmaleo, par Apotekisto, une petite société amiénoise de développement informatique. « Ils ne travaillent que pour des pharmaciens, quand on les appelle, on nous répond au téléphone. »

    Le site est classique. On y présente les médicaments libres d'accès, chacun avec une fiche de conseils, des classements par affection, par laboratoire, la parapharmacie, les produits de confort et de bien-être, les produits vétérinaires, tous pouvant être commandés et payés en ligne, et expédiés sous 24 ou 48 heures. Le site abonde aussi en conseils, notamment en ORL, en recherche de minceur.

    L'application associée au site Pharmaleo permet d'aller plus loin dans la digitalisation. Le patient peut donc photographier son ordonnance avec son téléphone, photographier aussi son attestation de Sécurité sociale, sa carte de mutuelle, et payer (éventuellement) en ligne. Il peut aussi apporter des précisions à l'ordonnance du médecin, comme de ne pas ajouter telle boîte qui lui reste, par exemple. S'il se présente deux heures plus tard, il suffit de sonner à l'une des bornes du drive, de se présenter, et sa commande lui est apportée. Il peut même éviter de sonner, puisqu'un service de l'application permet de géolocaliser la voiture du patient, et de connaître ainsi son heure d'arrivée face à la pharmacie.

    Du temps pour vérifier l'ordonnance

    « Comme pour la vente en ligne, nous voulions apporter un service, affirme Gaël Paque. Ce mode de travail nous aide, par exemple, à vérifier une ordonnance complexe, hors de la précipitation du comptoir. Des patients l'utilisent aussi pour des problèmes intimes, l'incontinence par exemple. On peut aussi lui faire activer une fonction rappel, penser à racheter des pilules pour les filles, à renouveler une ordonnance. Nous employons aussi le site pour prendre ou confirmer des rendez-vous, pour des vaccinations (le pharmacien a pratiqué une centaine de vaccinations contre la  grippe, l'automne dernier), des bilans de médication. Notre site est sécurisé, et un patient peut avoir son dossier complet dans son téléphone. Avec cela, j'essaie d'anticiper la montée du digital ; nous devons nous adapter ».

    Démarrés fin avril, le site et l'application, ainsi que le drive qui leur est associé, ont encore à faire leurs preuves. Gaël Paque, quant à lui, y voit surtout un outil pour gagner du temps, et mieux se consacrer à son métier de pharmacien.
     

    Source : Le Quotidien du Pharmacien n°3533

    Actualité Publié le 04/07/2019
  • Les nouvelles missions de Leader Santé...

    La progression du chiffre d’affaires des pharmacies sous enseigne Leader Santé et l’implication de ses adhérents dans la vaccination démontrent que rentabilité du point de vente et investissement dans les nouvelles missions ne sont pas incompatibles.

    Les 308 pharmacies Leader Santé ont bénéficié en 2018 d’une progression de leur activité trois à quatre fois supérieure à celle de la moyenne nationale. Les 120 officines à l’enseigne Leader Santé 2 ont même vu leur chiffre d'affaires grimper de 5,63 points. Ces performances sont le résultat d'un choix de positionnement, selon ce réseau qui a accueilli 70 nouveaux adhérents en 2018, dont 30 % grâce au dispositif d’aide à l’installation « booster d’apport » (voir « Le quotidien du pharmacien » n° 3467 du 22 octobre 2018). Autant de nouvelles recrues sont attendues au cours de cette année.

    « Notre cible est la pharmacie de 2 à 4 millions de chiffre d’affaires, une taille qui permet d’allier à la fois la fonction commerciale à celle du cœur de métier du pharmacien », décrit Alexis Berrebi, président du groupement. En témoigne l’investissement des pharmaciens du groupement Leader Santé dans la vaccination. Dans les quatre régions pilote, plus de sept adhérents sur dix se sont engagés dans cette nouvelle mission, et ont doublé leurs ventes de vaccin. 25 % des patients étaient des primo-vaccinés, un taux qui a contribué à l’amélioration de la couverture vaccinale dans ces territoires. « Cette implication de nos adhérents pour la vaccination répond à une véritable demande des patients. Huit millions de Français vivent aujourd’hui dans des territoires perdus et dans un tiers des villes, il faut attendre huit mois pour obtenir un rendez-vous chez un médecin généraliste », constate Alexis Berrebi.

    Dans le cadre de cette nouvelle mission, les adhérents peuvent compter sur le soutien de leur groupement. Il leur dispense des recommandations pratiques sur l’édition de bons de prise en charge, la fluidité de la prise en charge, ou encore la définition de l’espace de vaccination. Leader Santé assure également la formation des pharmaciens, titulaires et adjoints. « En tant qu’organisme de formation, nous avons déjà formé 80 pharmaciens du réseau depuis le 23 avril, date de la parution du texte au « Journal officiel » et dix autres sessions sont prévues », annonce Samuel Tordjman, directeur marketing de Leader Santé, indiquant que le défi de la formation devra être relevé d’ici à la fin septembre.

    Un test pilote pour la téléconsultation

    Les dirigeants de Leader Santé voient dans la vaccination par le pharmacien l’acte fondateur d'une nouvelle ère de l’exercice officinal. « Elle est tout aussi emblématique de l’évolution de notre métier que le droit à la substitution. La vaccination contre la grippe nous ouvre la voie vers de nouvelles missions, les vaccins du voyageur, les renouvellements des vaccins, mais aussi la dispensation protocolisée pour le petit risque… »,expose Antoine Souied, cofondateur et président de Leader Santé Groupe.

    C’est dans le même esprit d’anticipation que le groupement aborde le sujet de la téléconsultation. Il étudie actuellement les différentes solutions proposées sur le marché. Il définira ses recommandations à ses adhérents selon trois critères : le coût (entre 90 euros et 5 000 euros par mois), la surface disponible, et le « temps homme » nécessaire. Sachant, précise Elida Abi-Aad, responsable du marketing, que toutes les technologies, à l’exception d’une seule, requièrent un assistant de téléconsultation.

    Le groupement s’adjoindra dès septembre l’expertise d’un consultant. En effet, avant la fin de cette année, quelques adhérents testeront des solutions en pilote afin de pouvoir faire bénéficier le réseau de leur expérience. Comme le souligne le groupement, il reviendra ensuite aux pharmaciens de déterminer dans quelle mesure la téléconsultation contribue à la sauvegarde de leur activité et constitue un service pour le patient.

    D'après une conférence Leader Santé

    Source : Le Quotidien du Pharmacien n°3524

    Actualité Publié le 02/06/2019